Les tables de partitionnement MBR et GPT

317.6K vues

Par Le Crabe

Le

Mis à jour le

Dossier : Tout savoir sur l’UEFI, le remplaçant du BIOS

317.6K vues

73 commentaires

  • 21/09/18 : mise à jour de l'article (texte et images).

Depuis que le BIOS existe, nos disques utilisent la table de partitionnement du MBR (Master Boot Record). L’UEFI, le remplaçant du BIOS, change la donne et exige l’utilisation d’une nouvelle table de partitionnement : le GPT (GUID Partition Table). C’est de l’hébreu tous ces termes pour vous ? Pas de panique ! Cet article répond à toutes les questions que vous vous posez : qu’est-ce qu’une table de partitionnement et à quoi sert-elle ? Et quelles sont les différences entre le format GPT et le format MBR ?

Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicité ! 👍

(merci pour le coup de pince 😊)

La table de partitionnement

Un disque a besoin d’être partitionné afin de pouvoir être utilisé : une ou plusieurs partitions doivent être créées dessus, c’est absolument indispensable. Si on prend l’exemple d’un disque où le système d’exploitation Windows 10 est installé, quatre partitions essentielles au fonctionnement de l’OS sont créées sur le disque :

  • une partition ESP (EFI System Partition) contenant les applications UEFI ;
  • une partition MSR (Microsoft Reserved Partition) ;
  • une partition Windows ;
  • une partition WinRE (Windows Recovery Environnment, l’environnement de récupération Windows).

Partitions d’un disque sur lequel Windows a été installé en mode UEFI/GPT

Toutes ces partitions sont définies dans une table de partitionnement, inscrite sur le disque. C’est cette table qui contient toutes les informations concernant le découpage du disque en partitions.

Il existe deux tables de partitionnement différentes : celle du MBR (Master Boot Record) et le GPT (GUID Partition Table).

Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicité ! 👍

(merci pour le coup de pince 😊)

Le MBR (Master Boot Record)

Avant de parler de la table de partitionnement du MBR, il faut d’abord savoir quel est ce MBR dont je vous parle depuis tout à l’heure !

Le MBR (Master Boot Record) est le premier secteur physique d’un disque. Pour rappel, un disque est divisé en plusieurs secteurs.

Source : sospc20.com

Le MBR d’un disque contient :

  • un code d’amorçage (Master Boot Code) : une fois exécuté, ce code lance le chargeur d’amorçage (bootloader) situé sur la partition marquée comme « active » (généralement Primary Partition (C:)) (sur un disque système Windows).
  • une table de partitionnement (Partition Table Entry) ;
  • une signature (0x55 AA).

Un disque au format MBR

C’est pourquoi on parle de la table de partitionnement du MBR.

La table de partitionnement du MBR possède des limitations, devenues de sérieux inconvénients à l’heure d’aujourd’hui :

  • 4 partitions maximum ;
  • taille d’une partition limitée à 2,2 To.

Ces limitations ont poussé les fabricants à se tourner vers une nouvelle table de partitionnement plus performante, introduite par Intel : GPT (GUID Partition Table). Le GPT est d’ailleurs une spécification de l’UEFI, le remplaçant du BIOS.

Pour répondre aux questions les plus courantes, je vous propose une petite FAQ.

Quels systèmes d’exploitation peuvent lire et écrire sur un disque MBR ?

Tous les systèmes d’exploitation qui existent !

Quels systèmes d’exploitation peuvent démarrer sur un disque MBR ?

  • Sur un PC BIOS : toutes les distributions GNU/Linux et toutes les versions de Windows.
  • Sur un PC UEFI :

A quoi ressemble un disque MBR sur lequel on installe Windows ?

Lorsque vous installez Windows en mode BIOS/MBR, l’installeur de Windows crée :

  • une partition MSR (Microsoft Reserved Partition) ;
  • une partition Windows ;
  • une partition WinRE (sur Windows 10 32 bits uniquement) ou une partition Recovery créée par le fabricant du PC pour restaurer l’ordinateur en configuration d’usine.
Partitions d’un disque sur lequel Windows a été installé en mode BIOS/MBR

Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicité ! 👍

(merci pour le coup de pince 😊)

Le GPT (GUID Partition Table)

Le GPT (GUID Partition Table) est un nouveau standard pour décrire la table de partitionnement d’un disque. Il est amené à remplacer celle du MBR à cause des limitations que l’on a vues tout à l’heure. Les principaux avantages du GPT :

  • Jusqu’à 128 partitions par disque ;
  • Jusqu’à 256 To par partition.

Le GPT fait parti du standard UEFI, c’est-à-dire qu’un système d’exploitation UEFI ne peut démarrer que sur un disque utilisant la table de partitionnement GPT.

Pour répondre aux questions les plus fréquentes, je vous propose encore une petite FAQ spéciale Windows.

Quelles versions de Windows peuvent lire un disque GPT ?

Toutes les versions 32 bits et 64 bits de Windows Vista, Windows 7, Windows 8, Windows 8.1 et Windows 10 ; et Windows XP Professionnel Édition 64 bits.

Quelles versions de Windows peuvent démarrer sur un disque GPT ?

Toutes les versions versions 64 bits de Windows Vista SP1, Windows 7, Windows 8, Windows 8.1 et Windows 10.

Aucune version 32 bits de Windows, ni Windows XP Professionnel Édition 64 bits, ne peut démarrer sur un disque GPT.

Peut-on utiliser à la fois un disque MBR et un disque GPT sur Windows ?

Oui !

Peut-on convertir un disque MBR en GPT et inversement ?

Oui, mais cela implique de formater entièrement le contenu du disque. Ces tutoriels vous seront sûrement utiles :

A quoi ressemble un disque GPT sur lequel on installe Windows ?

Lorsque vous installez Windows en mode UEFI/GPT, l’installeur de Windows crée :

  • une partition ESP (EFI System Partition) contenant les applications UEFI ;
  • une partition MSR (Microsoft Reserved Partition) ;
  • une partition Windows ;
  • une partition WinRE (Windows Recovery Environnment, l’environnement de récupération Windows).
Partitions d’un disque sur lequel Windows a été installé en mode UEFI/GPT

Sources :