feigned

L’UEFI (Unified Extensible Firmware Interface)

463.8K vues
54

Crédits : Fuzzy Mannerz

Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicités !

(merci pour le coup de pince )

  • 12/11/19 : nouvelle présentation.
  • 19/09/18 : réécriture complète de l'article.

L’UEFI est le micrologiciel (firmware) qui remplace le BIOS sur les cartes mères de nos ordinateurs depuis 2012.

Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicités !

(merci pour le coup de pince )

Tout comme le BIOS, l’UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) est stocké dans une mémoire flash située sur la carte mère de l’ordinateur. Mais les ressemblances s’arrêtent là : le firmware UEFI est beaucoup plus puissant que son ancêtre. Il fonctionne totalement différemment et apporte des fonctionnalités indispensables pour les PC modernes !

Pourquoi l’UEFI a-t-il remplacé le BIOS ?

Les limites du BIOS

Le BIOS accusait le poids des années et empêchait les PC modernes d’exploiter pleinement toutes les nouveautés technologiques.

Pour tout vous dire, c’est ce même BIOS qui était utilisé par les PC MS-DOS (un ancien système d’exploitation de Microsoft) dans les années 1980 ! Il a certes évolué depuis, avec l’ajout de nouvelles extensions comme l’ACPI (Advanced Configuration and Power Interface) utilisé pour réduire la consommation d’énergie d’un ordinateur, mais ce n’était pas suffisant.

En effet, le BIOS a de sérieuses limites :

  • Il ne peut démarrer que sur des disques d’une capacité inférieure à 2,2 To. Ceci est dû aux limitations du MBR, le premier secteur physique des disques. A l’heure où les PC utilisent des disques pouvant atteindre plusieurs dizaines de To, cette limite était devenue handicapante.
  • Il est exécuté par le processeur en mode 16 bits et ne dispose que d’1 Mo d’espace mémoire pour s’exécuter. Il a ainsi du mal à initialiser plusieurs périphériques en même temps, ce qui ralentit le démarrage du PC.

Naissance de l’UEFI

Pour faire face à ces limitations jugées trop restrictives pour son architecture IA-64 (Intel Architecture 64 bits), Intel lance la spécification EFI (Extensible Firmware Interface) en 1998.

Plus tard, en 2005, Intel cesse le développement de l’EFI pour contribuer à Unified EFI Forum – constitué par Intel, AMD, Microsoft et les fabricants de PC.

L’Unified EFI Forum prend le relais pour définir d’autres spécifications basées sur l’EFI qui est renommé UEFI (Unified Extensible Firmware Interface). A titre d’information, la dernière spécification de l’UEFI, version 2.7A, a été approuvée en septembre 2017.

Deux puces de mémoire morte de type EEPROM (en haut à droite) sur une carte mère, dans lesquelles le firmware UEFI est stocké – source : msi.com
Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicités !

(merci pour le coup de pince )

Quoi de neuf avec l’UEFI ?

L’UEFI n’est pas un simple remplaçant du BIOS. C’est un véritable système d’exploitation :

  • Il peut démarrer sur des disques de plus de 2,2 To (jusqu’à 9,4 Zo) grâce à l’utilisation de la table de partitionnement GPT, au lieu de celle du MBR.
  • Il est capable de lancer des exécutables EFI placés sur un disque (SSD, clé USB…), au contraire du BIOS qui ne peut exécuter que le code d’amorçage d’un disque. Dans la majeure partie de cas, ces applications sont stockées sur une partition spéciale du disque appelée Système EFI (EFI System Partition ou ESP). Parmi ces applications UEFI, on trouve généralement un chargeur d’amorçage (bootloader) mais aussi des utilitaires de diagnostic, de sécurité, de mise à jour du firmware…
  • Il peut être exécuté par le processeur en mode 32 bits ou 64 bits et dispose d’un espace mémoire plus grand que le BIOS. Grâce à ça, le processus de démarrage est plus rapide et l’écran de configuration de l’UEFI peut disposer d’une interface graphique avec une prise en charge de la souris.

    uefi-asus
    Écran de configuration d’un firmware UEFI de chez Asus – source : hardware.fr
  • Il prend en charge le Secure Boot, mécanisme qui permet de sécuriser le processus de démarrage en empêchant le chargement de pilotes et de chargeurs d’amorçage (bootloaders) non autorisés (une signature numérique valide étant requise). Ce mécanisme de sécurité permet de s’assurer qu’aucun logiciel malveillant n’altère le processus de démarrage.
  • Il peut prendre en charge des fonctionnalités réseau, permettant le dépannage et la configuration à distance.

Le standard UEFI recommande l’utilisation d’une nouvelle table de partitionnement sur les disques : le GPT (GUID Partition Table). Elle vise à remplacer celle du MBR qui a des limitations devenues de sérieux inconvénients aujourd’hui. Pour plus d’informations :

MBR vs. GPT (tables de partitionnement) : quelles différences ?

Note : grâce à un mécanisme de rétro-compatibilité, l’UEFI peut aussi démarrer sur un disque système au format MBR mais cela implique de désactiver l’UEFI et d’émuler un BIOS hérité (via l’option CSM).

Enfin, tout comme le BIOS, l’UEFI dispose d’un écran de configuration permettant de gérer de nombreux paramètres. Exemple avec un utilitaire de configuration de chez Asus :

  • Main : affiche les informations globales du système, permet de régler la date, l’heure et la langue du système.
  • AI Tweaker : permet d’ajuster les performances du processeur et de la mémoire vive (overclocking).
  • Advanced : permet d’activer, de désactiver et de configurer les périphériques intégrés.
  • Monitor : affiche la température du processeur et de la carte mère, la vitesse de rotation des ventilateurs. Il est aussi possible de régler manuellement la vitesse de rotation des ventilateurs de la tour ou du processeur.
  • Boot : permet de régler l’ordre d’amorçage des périphériques, l’affichage du logo, le verrouillage numérique…
  • Tool : permet de mettre à jour le firmware UEFI.
uefi-asus-advanced-mode
Source : hardware.fr
uefi-asus-advanced-mode-ai-tweaker
Source : hardware.fr

Petite astuce, il est maintenant possible d’accéder à l’écran de configuration de l’UEFI depuis Windows 10.

Sources :

186 commentaires

Répondre à GwenAnnuler

Page 1 sur 8

  • arthur

    Comment on met son PC en mode usine avec se nouveau BIOS ?

    • Julien

      Bonjour tout le monde. Voila je suis un peu embêté…
      Je suis organisateur de spectacle et pour éviter de promener plusieurs ordinateurs j’ai partitionné mon disque afin de pouvoir y installer Windows Xp car mon logiciel de lumières ne fonctionne que sur ce dernier. Bref j’ai partitionné, puis j’ai installé XP sur na nouvelle partition et tout ca tout seul comme un grand! Seulement maintenant je n’arrive plus a redémarrer sur la précédente partition ou est installé Windows 7 et dont j’ai besoin pour le test.
      Et tout ca a cause de l’UEFI car il ne me permet pas de choisir la partition de démarrage. Pouvez vous m’aider?

  • Mvr

    Merci pour ces infos, je viens dacheter un appareil asus avec un uefi au lieu du bios traditionnel… Je dois allumer le pc tous les jours le pc a une heure precise. Estce possible avec luefi? Je ne tfouve pas le power management du bios (sortie du mode s5)? Merci davance

    • Mvr

      j’ai trouvé, merci ! il faut aller dans APM et c’est la dernière ligne. mais il faut que la première soit « disable » pour faire apparaître les autres suggestions…

  • Nagis

    Merci très utiles comme info, mais par hasard tu serai comment empêcher l’uefi de se lancer automatiquement ? car lancer manuellement à chaque fois le système c’est chiant lol

    • sandrax

      bonjour et merci de toutes ces explications
      tout de meme 3 questions
      un hdd de 500 mo ou est l avantage ?
      peut on installer sur un ssd ?
      et a partir d une cle usb bootable ….possible ?

  • rachide

    Bon à vrai dire vous m’avé sauvé la compréhension de ces notins. j vous remerci bocoup. bon vent à vous. a plus.

  • Nabil

    Pas d’autres mot que « Excellant » !

  • stonepark

    Bonjour,

    J’ai une petite question concernant votre schéma montrant un disque dur utilisant la mbr avec windows installé dessus.
    Vous dites que l’installation crée une partition « système » de 300 mo avec comme lettre de lecteur, S.
    Est-ce valable avec XP et les os plus anciens ?
    Car j’ai beau regarder, avec une installation xp standard et en allant dans la gestion des disques, je ne repère aucune partition autre que celles que j’ai faites…et clairement pas une partition crée automatiquement par xp.

    Cordialement,

  • Snouk

    Bravo et Merci mille fois !
    Ca fait 2 jours que je galère avec cette S…ie de UEFI, GPT (sans odeur) et Cie.
    Grâce à toi j’ai pu installer Win7 sur un portable Asus K55V…
    Châpeau bas l’artiste ! C’était un régal de suivre tes lumineuses indications.
    Encore merci !
    Snouk

  • yayab42

    Je trouve dommage de déjà passer à l’UEFI tout simplement pour une nouvelle interface, il faut se le dire, c’est tout de même la seule chose plus ou moins attrayante.
    De plus, cela ne concerne qu’une certaine partie des utilisateurs (windows 8 en l’occurrence).
    Loin de là l’idée de vouloir ressembler à cet « utilisateur moyen » (cf: sujet sur l’utilisateur moyen), je trouve qu’il n’y a pas assez d’utilisation de ces dernier pour déjà instaurer ce nouveau système sur toutes les nouvelles cartes mères, c’est du gâchi, le BIOS avait encore de l’avenir…
    M’enfin bon, c’est comme tout, regardez donc cette dernière « playstation 4 » :
    Il a été montré que pas 1/3 des capacités de la 3 n’ont été exploitées.

  • xAm

    Pareil, dossier très utile, informations claires, au top !

  • thévert

    Merci très utile votre dossier sur le bios/uefi, ça ma bien aidez.

    • LeCrabeInfo

      Content que ça t’ait aidé ! Si t’as des questions, n’hésite pas 😉

      • houin kyouma

        Bonjour j’aimerai savoir, je comptais monté ma propre config, et la carte graphique que j’ai choisi il possède l’uefi et ma carte mère, il n’a pas d’uefi, il fonctionne avec le bios traditionelle… cela pourait-il poser un problème ?