Quel VPN choisir ? Le guide pour les débutants

15.3K vues
Quel VPN choisir ? Le guide pour les débutants

Par Le Crabe

Le

Mis à jour le

15.3K vues

23 commentaires

Vous êtes décidé, vous souhaitez mettre en place un accès VPN sur votre PC pour protéger votre anonymat ! Oui mais voilà, vous vous êtes vite rendu compte qu’il y a un nombre incommensurable de sites qui proposent leurs solutions VPN et vous ne savez plus où donner de la tête. « Quel est le meilleur VPN ? Est-ce que celui-ci est meilleur que celui que je viens de voir tout à l’heure ? Comment faire pour les départager ? Pourquoi payer pour un VPN alors qu’il y en a des gratuits ? » Vous sentez que votre tête va exploser, vous ne savez plus où aller, vous abandonnez.

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicité !

(merci pour le coup de pince)

Hop hop hop mon ami, on relève la tête ! Dans quelques instants, vous allez découvrir les critères sur lesquels vous devez vous baser afin de choisir le VPN le plus adapté à vos besoins. A la fin de ce guide, vous aurez les idées claires, vous aurez même choisi votre VPN 😉 Ah oui, avant que vous ne me posiez la question : il n’y a pas de « meilleur VPN », celui qui se démarque et qui écrase tous les autres. Il y en a certes quelques uns qui se distinguent mais ce sera à vous de choisir celui qui vous correspond le plus. On a tous des critères personnels qui font qu’on va en préférer un plutôt qu’un autre. Par exemple, il y en a un qui proposera un logiciel de connexion avec lequel vous vous sentirez plus à l’aise ; ou alors il proposera une fonctionnalité que ne propose pas ses concurrents. Ce sera à vous de décider 😉

Se poser les bonnes questions

La plupart des gens se posent les mauvaises questions au moment de choisir un VPN. Voici des exemples de questions qui leur viennent immédiatement à l’esprit, à tord :

  1. Quel VPN est le moins cher (ou gratuit) ?
  2. Lequel possède le plus de serveurs ?
  3. Quel VPN a le plus de fonctionnalités ?
  4. Quel VPN est le plus recherché sur Google ?

Autant vous dire que si vous vous posez aussi ces questions… vous avez tout faux 😀 Voici les (bonnes) questions que vous devriez vous poser au moment de choisir un VPN :

  1. Quels VPN offrent la meilleur sécurité et le meilleur anonymat ?
  2. Puis-je avoir confiance en ce VPN ?
  3. Quels sont les VPN les plus rapides ?
  4. Est-ce que ce VPN a une application mobile pour iPhone/Android/Windows Mobile ?
  5. Ce VPN a-t-il un bon service client au cas où j’ai des problèmes techniques ?
  6. Quel VPN a le meilleur rapport qualité/prix ?

En gardant ces questions à l’esprit, nous voilà solidement armés pour choisir le meilleur VPN possible ! Mais attendez voir… je vois que la tentation du gratuit est toujours dans votre tête ! Malheureux 😀 Laissez-moi vous expliquer pourquoi le gratuit n’est vraiment pas un bon choix et pourquoi vous ne voudrez pas d’un VPN gratuit.

Le problème avec les VPN gratuits

Il n’y a pas de Bon Samaritain dans le business. Il n’y a non plus de Bon Samaritain dans le business de la sécurité sur Internet. Business is business. Si vous obtenez quelque chose sans débourser le moindre centime, vous devez vous demandez comment la société qui vous propose le service s’en sort pour gagner sa vie. Il faut bien qu’elle se rémunère quelque part, surtout que pour un fournisseur de VPN, proposer de la bande passante ça coûte cher. Quand vous choisissez un VPN « gratuit », voici ce que le fournisseur de ce VPN fait dans 99% des cas :

  • Il limite très fortement la vitesse de téléchargement. Vous êtes limité à un certain débit et surtout à un certain volume de données par jour ou par mois
  • Il garde des journaux (logs) de toutes vos activités sur internet, les sites que vous avez visités, les fichiers que vous avez téléchargés… Il vend parfois ces logs à des entreprises de marketing (ou à des gouvernements)
  • Il insère de la publicité supplémentaire sur les pages que vous visitez, il peut même installer des adwares/crapwares sur votre système
  • Il protège (ça arrive) uniquement votre navigateur web, et pas l’ensemble de votre connexion internet
  • Il n’offre que très peu de fonctionnalités, peu de serveurs sont proposés, et il vous sollicite/agresse constamment pour que vous achetiez une de leurs solutions payantes

Ça refroidit n’est-ce pas ? Honnêtement, si je n’avais qu’un seul conseil à vous donner : tournez vous vers un VPN payant, vous ne le regretterez pas. Pour environ 5€ par mois, vous aurez une connexion internet cryptée de qualité. Je trouve raisonnable compte tenu du service rendu.

Bon, j’avoue que les VPN gratuits peuvent être utiles si vous souhaitez découvrir et tester le fonctionnement d’un VPN avant de vous lancer véritablement en vous tournant vers une solution payante. Aussi, si votre objectif est de contourner la censure du pays dans lequel vous vous trouvez ou pour outrepasser les restrictions géographiques et uniquement pour ça, alors un VPN gratuit fera l’affaire. En revanche, il faudra être conscient que votre vie privée ne sera probablement pas respectée.

Choisir un VPN : ce qu’il ne faut PAS faire

Pour choisir un VPN, ne vous jetez pas sur celui qui offre le plus de fonctionnalités. Un fournisseur de VPN peut proposer un VPN avec toutes les fonctionnalités du monde, cela ne veut pas dire qu’il fonctionne correctement. Croyez-moi, il y a pas mal de VPN qui ne fonctionnent pas bien, pas bien du tout : déconnexions incessantes, connexion aux serveurs aléatoire/refusée/saturée, logiciel de connexion qui freeze… Vous savez, n’importe qui peut offrir un service de VPN. Etant donné que le logiciel pour créer un VPN est open source et libre, le premier des incompétents peut se mettre à proposer son propre service de VPN :/

Ne vous jetez non plus aveuglément sur les VPN qui se trouvent en premières positions sur Google. La première page chez Google, c’est (souvent) des places glanées grâce un travail marketing et technique qui n’a rien à voir avec la qualité intrinsèque du VPN. De la même façon, ne vous fiez pas à ces comparateurs de VPN : la plupart d’entre eux sont financés par des fournisseurs de VPN qui, en échange de quelques euros, se trouvent propulsés dans le top 3 des VPN à choisir en priorité. Les sites de comparatif de VPN ne sont pas fiables.

Les critères pour bien choisir son VPN

Les 3 éléments essentiels au moment de choisir un fournisseur de VPN sont : confiance, sécurité et fiabilité.

D’une manière générale, si vous voulez être sûr de votre coup, choisissez un fournisseur de VPN parmi les plus populaires du marché. Si ces fournisseurs de VPN sont populaires c’est qu’i y a une raison 🙂 Ils tendent à fournir un VPN performant et fiable, un service client réactif. Du fait de leur popularité, ils ont beaucoup à perdre s’ils trahissent la confiance des utilisateurs avec une connexion de plus en plus lente, une application buggée, une nouvelle politique de confidentialité mal vue… Le moindre faux pas serait dramatique pour eux. La popularité d’un VPN, c’est une popularité qui a été obtenue grâce à la satisfaction de plusieurs milliers d’utilisateurs. C’est un gage de confiance et un bon point de départ ! Voici les 3 fournisseurs les plus populaires à l’heure où j’écris ces lignes :

Mais il n’y a pas que la popularité d’un fournisseur de VPN qui compte ! Choisir un VPN c’est aussi un choix personnel, vous n’avez pas les mêmes besoins que celui qui veut absolument une application Android ou celui qui veut un serveur à Hong Kong ! C’est pour ça que nous allons voir les critères sur lesquels il faut que vous vous basiez afin de choisir le VPN qui vous convient le mieux.

Localisation du fournisseur et de ses serveurs

Au moment de choisir un fournisseur de VPN, il est important de vérifier où la société est installée et où ses serveurs sont localisés.

quel-vpn-choisir-gratuit-payant-meilleur-vpn-localisation-serveurs

Source : HideMyAss

Un fournisseur de VPN installé par exemple aux Etats-Unis est soumis aux lois états-uniennes. Certains défenseurs de la vie privée suggèrent que nous devrions éviter tout fournisseur basé dans un pays avec des lois qui exige la conservation des données (ce qui n’est pas le cas aux Etats-Unis). D’autres suggèrent d’être particulièrement prudents vis-à-vis des pays impliqués dans le Five Eyes (alliance des services de renseignement) tels que l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis. Mais ça, c’est si vous êtes parano 😀

Mais d’une manière générale, il est conseillé de s’orienter vers un fournisseur installé dans un des principaux pays développés, qui ont tendance à avoir des lois fortes pour la protection des consommateurs. Si un fournisseur de VPN installé dans l’un de ces pays vous garantit qu’il ne conserve pas vos données de connexion, qu’il ne revend pas vos informations à des tiers, vous pouvez normalement lui faire confiance. Il y aurait de graves conséquences pour les dirigeants de ce fournisseur s’ils étaient amener à tromper leurs clients. En soit, c’est un gage de confiance que de choisir un fournisseur de VPN qui se trouve dans un pays dit « développé » (Etats-Unis, Allemagne, Pays-Bas…).

Aussi, il est important de prendre connaissance de la localisation des serveurs proposés par le fournisseur de VPN. Assurez-vous que ce dernier propose des serveurs adaptés à vos besoins. La plupart des gens utilise un VPN pour avoir accès à du contenu qui n’est pas accessible dans leur pays de résidence. Si par exemple vous souhaitez regarder des vidéos qui ne sont accessibles que pour les résidents états-uniens, vous aurez besoin d’un fournisseur qui propose un ou plusieurs serveurs US. En étant connecté sur l’un de ces serveurs, ce sera comme si vous étiez connecté depuis ce pays, ce qui vous donnera accès aux contenus multimédias du site qui sont normalement consultables uniquement pour les habitants de ce pays.

Protocoles de cryptage

Quand vous visiterez le site d’un fournisseur de VPN, vous verrez à coup sûr des termes comme OpenVPN, PPTP, IPsec, etc. Ce sont tous des protocoles de cryptage. Avant d’installer et configurer votre connexion VPN, vous devrez réfléchir au protocole de cryptage que vous allez utiliser. C’est un point très important. C’est lui qui va définir le niveau de sécurité de votre connexion internet.

La plupart des fournisseurs de VPN propose de choisir entre plusieurs protocoles. Pour faire court, regardez si le fournisseur propose le protocole L2TP/IPSec ou bien OpenVPN, qui sont les deux meilleures options possibles niveau sécurité à l’heure actuelle. Le protocole PPTP est à éviter à cause de ses trop nombreuses vulnérabilités, exploitables facilement. Même chose pour le vieux protocole L2TP (au contraire du L2TP/IPSec).

Ce sont les informations principales que vous devez retenir concernant les protocoles de cryptage : privilégiez le L2TP/IPSec et OpenVPN, évitez le PPTP et le L2TP. Mais je vous sens sur votre faim, vous voulez en savoir plus !

Tu l’as dit ! Quels sont les caractéristiques de chacun de ces protocoles ?

PPTP

PPTP signifie Point to Point Tunnelling Protocol, c’est celui que vous devez éviter à tout prix 🙂 Il est vieux et a trop de problèmes de sécurité pour être utilisé aujourd’hui. Si vous voulez un accès VPN pour vous protéger, ça n’aurait aucun sens de choisir le protocole PPTP pour crypter votre connexion, cela revient à ne rien mettre du tout (ou presque). Pourquoi est-il encore proposé alors ? Car c’est un protocole populaire qui a été implémenté dans Windows sous différentes formes depuis Windows 95. Bon, il a quand même quelques avantages : il est facile à configurer et les clients PPTP sont intégrés dans la plupart des systèmes d’exploitation, y compris Windows.

Conclusion : PPTP est vieux et vulnérable, et même s’il est intégré dans beaucoup de systèmes d’exploitations et est facile à configurer : oubliez-le 🙂

OpenVPN

Basé sur des technologies open source (librairie OpenSSL et protocoles SSL v3/TLS v1), OpenVPN tend à devenir un standard en matière de sécurité. OpenVPN est très sécurisé s’il est configuré pour utiliser l’algorithme de chiffrement AES (128 ou 256 bits) ; l’algorithme Blowfish étant lui plus faible. Aucune connexion OpenVPN n’a jamais été compromise jusqu’à maintenant. OpenVPN possède également beaucoup d’options de configuration (vous pouvez par exemple le paramètrer pour qu’il fonctionne sur un port en particulier).

Quand vous utilisez OpenVPN, le trafic réseau est quasiment impossible à distinguer du trafic HTTPS standard (lorsque vous vous connectez à un site web sécurisé c’est une connexion HTTPS – au lieu de HTTP). Les connexions OpenVPN sont ainsi difficiles à bloquer pour quiconque (votre FAI par exemple) voudrait vous empêcher d’utiliser ce type de cryptage.

Malheureusement, OpenVPN n’est pas intégré de base dans la plupart des systèmes d’exploitations. Sur Windows ou Android par exemple, vous aurez besoin d’installer et d’exécuter une application tierce sur votre machine pour faire fonctionner votre connexion OpenVPN.

Conclusion : OpenVPN est très sécurisé, même si vous aurez besoin d’installer une application tierce pour le faire fonctionner. C’est le protocole que vous devez privilégier.

L2TP/IPsec

L2TP (Layer 2 Tunnel Protocol) est un protocole VPN qui n’offre aucun cryptage ! C’est pourquoi il est souvent implémenté avec l’algorithme de chiffrement IPsec pour combler ce manque. Comme il est intégré dans la plupart des systèmes d’exploitation PC et mobiles, il est facile à configurer. Malheureusement, le protocole L2TP utilise uniquement le port UDP 500 : cela veut dire qu’on ne peut pas le masquer en utilisant un autre port, comme c’est le cas avec OpenVPN. C’est donc un protocole plus facile à bloquer et aussi moins efficace pour contourner les pare-feux.

L’algorithme de chiffrement IPsec est sécurisé mais c’est malheureusement une solution plus lente que le VPN : le trafic doit être converti en L2TP puis crypté avec IPsec.

Conclusion : L2TP/IPsec est un protocole sécurisé. Il est facile à configurer mais il est facilement bloquable (par votre FAI par exemple) et il est moins efficace qu’OpenVPN. Privilégiez OpenVPN si vous le pouvez. Dans le cas contraire, utilisez-le en lieu et place du PPTP !

SSTP

SSTP (Secure Socket Tunneling Protocol) a été introduit dans Windows Vista Service Pack 1. C’est un protocole propriétaire de Microsoft, c’est donc sans surprise dans Windows qu’il est le mieux supporté. SSTP est sans doute plus stable sur Windows puisqu’il est directement intégré dans le système d’exploitation à l’inverse de OpenVPN (qui exige l’installation d’une application tierce). C’est là son plus gros point fort. SSTP est aussi supporté par d’autres systèmes d’exploitation mais il est encore loin d’être aussi répandu que le PPTP.

SSTP peut être configuré pour utiliser l’algorithme de chiffrement AES (très performant). Pour les utilisateurs de Windows, il est clairement meilleur que le PPTP mais comme c’est un protocole propriétaire, il n’est pas autant mis à l’épreuve que OpenVPN qui lui est open source. Parce qu’il utilise SSL v3 (comme OpenVPN), il a la possibilité d’outrepasser les pare-feux.

Conclusion : SSTP ressemble à OpenVPN, même s’il est plus destiné aux utilisateurs de Windows. Son point faible est qu’il ne peut pas être évalué de façon efficace comme il s’agit d’un protocole propriétaire. Etant donné qu’il peut être configuré pour utiliser l’algorithme de chiffrement AES, il est plus fiable que le L2TP/IPsec (et encore plus que le PPTP bien évidemment).

Longueur de la clé de chiffrement

Petit rappel sur le chiffrement. Le chiffrement est le processus qui permet le codage des données, de sorte que seule la machine qui dispose du bon décodeur puisse être en mesure de lire les données qu’on lui transmet. Le code et le décodage de ces données se fait grâce à une clé de chiffrement (on parle alors de cryptage à clé symétrique).

Revenons maintenant au VPN. Depuis votre PC, vous envoyez au serveur VPN le message « télécharge le fichier Windows10.iso » que vous cryptez grâce à la clé de chiffrement. Le message crypté transite sur le réseau public (Internet), il est indéchiffrable. Grâce à cette même clé de chiffrement que vous partagez avec le VPN, le serveur VPN va décrypté le message codé et va pouvoir lire votre message « télécharge le fichier Windows10.iso ». Le principe est le même quand le VPN vous envoie des données : il vous envoie des données cryptées et grâce à la clé de chiffrement, vous pourrez décoder puis interpréter les données envoyées.

La longueur de cette clé de chiffrement est un paramètre important en matière de sécurité. La longueur de la clé détermine combien de temps il faudra pour la casser grâce à une attaque par force brute. Pour rappel, une attaque par force brute consiste à essayer tous les combinaisons possibles jusqu’à trouver la bonne combinaison. Plus la clé est longue, plus le temps pour la décrypter sera long. OpenVPN fournit par exemple un chiffrement de 128 bits (256 bits) pour établir une connexion sécurisée entre votre PC et le serveur et de 2048 bits pour l’authentification sécurisée.

Privilégiez les fournisseurs de VPN qui proposent au minimum l’algorithme de chiffrement AES 128 bits. Vous avez la garantie que votre clé ne sera jamais cassée par la force par un quelconque programme.

Politique de confidentialité

Si la confidentialité de vos données et de vos activités sur internet est la raison pour laquelle vous avez choisi d’avoir un VPN, alors vous devriez prêter une attention toute particulière à la politique de confidentialité du fournisseur de VPN et notamment sa politique concernant les logs (journaux de vos connexions et de vos activités).

Même si votre connexion est cryptée et qu’aucune forme d’espionnage ne veut voir ce que vous faites, le fournisseur de VPN, lui, pourra toujours jeter un œil sur vos activités. C’est pourquoi il est important de choisir un fournisseur de confiance qui – dans la mesure du possible – ne conserve pas les logs de vos données. Je dis « dans la mesure du possible » car pour une entreprise qui fournit de la bande passante, les logs sont très utiles : c’est un moyen pour elle de faciliter la maintenance et de s’assurer que le réseau fonctionne correctement. Si vous êtes extrêmement inquiet pour votre sécurité, essayez de trouver un fournisseur qui ne conserve rien, vraiment rien. Néanmoins, gardez à l’esprit que conserver des logs n’est pas forcément synonyme d’espionnage, c’est aussi un moyen de vous garantir une connexion stable et rapide.

La politique de confidentialité varie d’un fournisseur à l’autre : certains gardent des logs de façon temporaire qu’ils suppriment régulièrement, certaines ne conservent rien du tout tandis que d’autres conservent toutes vos données de connexion. La politique de confidentialité du fournisseur dépend aussi du pays dans lequel la société est installée et les lois auxquelles elle doit se soustraire.

Si vous êtes vraiment très préoccupé par la confidentialité de vos données, vous pouvez aller encore plus loin et trouver un fournisseur de VPN qui accepte les paiements en crypto-monnaie, comme Bitcoin. Cela vous permettra de ne pas fournir les détails de votre carte de paiement (sur laquelle figure vos nom et prénom).

Limitations du service

Certains fournisseurs proposent un accès VPN mais avec quelques limitations. Il est important de se renseigner sur chacune de ces possibles limitations avant de choisir un VPN : bande passante, temps d’accès, nombre de connexions simultanées et blocages de certains services.

Bande passante

Lorsque vous souscrivez à une offre VPN, tout n’est pas forcément illimité. Il va falloir prêter attention aux conditions – généralement inscrites en tout petit – concernant l’utilisation de la bande passante. Aujourd’hui, nous consommons toujours plus de bande passante : lecture des vidéos en 1080p, téléchargement de fichiers de plusieurs Go… Et pour un fournisseur, fournir de la bande passante c’est loin d’être gratuit. C’est pourquoi certains d’entre eux limite la quantité de données que vous pouvez télécharger par mois.

Si vous voulez un VPN pour télécharger et envoyer des fichiers (légalement ou illégalement) en grande quantité, il va donc falloir faire attention à ce que le fournisseur de VPN ne limite pas le volume de données que vous pouvez télécharger ! Ne choisissez pas de VPN qui impose une restriction de la bande passante à moins que la limite soit extrêmement haute (plusieurs To). Souvent, il existe une limitation pour permettre au fournisseur de se retourner contre le client en cas d’abus du service. Si vous téléchargez pour plus de 100 To/mois, vous aurez peut-être un avertissement 😀

D’une manière générale, n’oubliez pas non plus que l’utilisation d’un VPN peut ralentir un peu votre connexion internet. Donc ne vous étonnez pas si vous ne téléchargez pas à 100 Mb/s 😉

Temps d’accès

Certains fournisseurs limite le temps durant lequel vous pouvez rester connecté à leur VPN. Si vous souhaitez avoir une connexion sécurisée 24h/24 et 7j/7, veuillez à bien choisir un fournisseur qui propose cette fonctionnalité.

Connexions simultanées

Si vous voulez un accès VPN sur plusieurs de vos appareils (PC, mobile, tablette…), vous aurez besoin d’un fournisseur qui autorise plusieurs connexions simultanées au VPN. 3 connexions simultanées, c’est le minimum syndical. Aussi, regardez si vous pouvez utiliser un serveur différent sur chacune de vos machines : le PC sur un serveur suédois, le mobile sur un serveur hollandais… Si vous en avez l’utilité bien sûr !

Le plus : configurez le client VPN directement sur votre box (je sais qu’avec la Freebox Revolution on peut le faire) ! Comme ça, vous n’aurez pas besoin de configurer l’accès VPN sur chacune de vos machines. Après, cela implique que vous aurez le même type de connexion (même serveur, même protocole de cryptage) sur chaque appareil.

Blocages (peer-to-peer)

Sujet épineux ! On ne va pas se mentir,  certains d’entre nous veulent un VPN pour télécharger du contenu illégal (films, musique) sans se faire choper. Et pour ça, le VPN est le choix idéal. Avant de vous lancer tête baissée, il va bien falloir regarder si le fournisseur de VPN ne bloque pas certains protocoles ou certains services (notamment le peer-to-peer). Pour en avoir le cœur net, le mieux est de faire une recherche Google pour trouver des témoignages ou des déclarations officielles de la part du fournisseur qui stipulent si oui ou non ils acceptent le partage de fichiers (téléchargement de torrents par exemple).

Applications mobiles, OS supportés

Il n’y a sûrement pas que sur votre PC que vous avez envie d’être anonyme. Dans notre société ultra-connectée, nous avons tous plusieurs appareils qui sont reliés à Internet : PC portable, smartphone, tablette… Et chacun de ces appareils tourne sur un système d’exploitation différent : Windows sur le PC, Android sur le smarphone, iOS sur la tablette… Soyez sûr que le fournisseur de VPN propose une solution pour vous connecter sur chacun de vos appareils grâce, par exemple, à une application compatible Windows/Linux/Android/iOS…

Source : ExpressVPN

Source : ExpressVPN

Prix

Comme je vous l’ai dit en préambule, il vaut mieux vous tourner vers un VPN payant. Les fournisseurs de VPN proposent généralement plusieurs formules : abonnement d’1 mois, 3 mois et 12 mois. Plus la durée de l’abonnement est importante, plus le prix au mois sera attractif.

Un conseil : commencez par prendre le plus petit abonnement possible (généralement 1 mois) pour tester le VPN. Si vous êtes satisfait de la qualité du service proposé, vous pourrez alors vous orienter vers l’abonnement de 12 mois, plus attractif. En tout cas c’est ce que j’ai fait 😉

Le meilleur VPN gratuit

Je vous conseille toujours de choisir un VPN payant ! 😀 Mais si vous voulez vous faire la main avant de passer aux choses sérieuses, ou si vous avez juste besoin d’un VPN pour accéder à du contenu bloqué, vous pouvez tester TunnelBear. Pour un gratuit, c’est celui qui possède les fonctionnalités les plus intéressantes.

tunnelbear-logo
Prix Gratuit
Limite de la bande passante 500Mo (1 Go sur vous tweetez)
Protocoles L2TP/IPSec (iOS) et OpenVPN (Windows, Android et Mac OS X)
Ajout de publicités Non
Logs Non
Taille de la clé RSA 4096 bits
Longueur de la clé de chiffrement 256 bits AES
Pays du fournisseur Canada
Localisation des serveurs 20 pays
Peer-to-peer Refusé
Connexions simultanées Oui, jusqu’à 3 connexions simultanées
Systèmes d’exploitation supportés Windows, Mac OS X, Linux, Android, iOS

Les meilleurs VPN payants

Voici une sélection personnelle des meilleurs VPN que j’ai repérés. Il y en a certainement d’autres de très bons mais il fallait bien faire un choix ! En choisissant l’un d’entre eux, vous ne serez pas déçu 😉 A titre personnel, j’utilise Private Internet Access depuis plusieurs mois et il me satisfait pleinement. N’hésitez pas à me faire part de vos impressions concernant un VPN en particulier dans les commentaires 🙂

private-internet-access-logo
Prix 3,33$/mois (environ 3,07€/mois) pour un abonnement de 12 mois
Limite de la bande passante Illimitée
Protocoles PPTP, L2TP/IPSec et OpenVPN
Ajout de publicités Non
Logs Non
Taille de la clé RSA 2048 bits (configurable à 4096 bits)
Longueur de la clé de chiffrement 128 bits AES (configurable à 256 bits)
Pays du fournisseur Etats-Unis
Localisation des serveurs 24 pays
Peer-to-peer Autorisé
Connexions simultanées Oui, jusqu’à 5 appareils
Systèmes d’exploitation supportés Windows, Mac OS X, Linux, Android, iOS
ipvanish-logo
Prix 6,49$/mois (environ 5,99€/mois) pour un abonnement de 12 mois
Limite de la bande passante Illimitée
Protocoles PPTP, L2TP/IPSec et OpenVPN
Ajout de publicités Non
Logs Non
Taille de la clé RSA 2048 bits
Longueur de la clé de chiffrement 256 bits AES
Pays du fournisseur Etats-Unis
Localisation des serveurs Plus de 60 pays
Peer-to-peer Autorisé (mais pas sur les serveurs US)
Connexions simultanées Oui, jusqu’à 2 connexions simultanées
Systèmes d’exploitation supportés Windows, Mac OS X, Android, iOS
proxysh-logo
Prix 7,50$/mois (environ 6,92€/mois) pour un abonnement de 12 mois
Limite de la bande passante Illimitée
Protocoles PPTP, L2TP/IPSec et OpenVPN
Ajout de publicités Non
Logs Non
Taille de la clé RSA 4096 bits
Longueur de la clé de chiffrement 256 bits AES
Pays du fournisseur Seychelles
Localisation des serveurs Plus de 52 pays
Peer-to-peer Autorisé
Connexions simultanées Oui, jusqu’à 3 connexions simultanées
Systèmes d’exploitation supportés Windows, Mac OS X, Linux, Android, iOS

Le mot de la fin

J’espère que ce guide vous aura permis d’y voir plus clair concernant les VPN et les critères sur lesquels il faut vous baser pour choisir celui qui est le plus adapté à vos besoins. Ce qu’il faut que vous reteniez, c’est que seul un VPN payant peut vous offrir une connexion cryptée stable et de qualité avec une politique de confidentialité honnête et des fonctionnalités hauts de gamme. Pour seulement quelques euros par mois, je suis sûr que vous ne le regretterez pas. Aussi, je n’ai pas parlé de la vitesse de connexion des VPN et ce, pour une raison simple : il n’y a qu’en testant vous-même que vous pourrez savoir si le VPN propose une connexion rapide ou non ! Les tests que vous pourrez lire à droite et à gauche dépendent de tellement de paramètres qu’ils ne peuvent pas être fiables à 100%.

Si vous avez d’autres questions concernant le choix d’un VPN, n’hésitez pas à m’en fait part dans les commentaires 🙂

Partagez cet article !
A voir également sur le forum
Besoin d'aide ?

Malgré la lecture de l'article « Quel VPN choisir ? Le guide pour les débutants », vous avez encore des questions qui vous trottent dans la tête ? Vous avez toujours les mêmes problèmes qu'au départ ? Vous êtes bloqués et vous ne savez plus quoi faire ?

Faites appel à la communauté du Crabe en posant votre question sur le forum !

Poser ma question sur le forum

23 commentaires
A lire avant de laisser un commentaire !

Depuis l'ouverture du forum d'aide, les commentaires ne sont plus destinés à recevoir des demandes d'aide. Ils sont désormais là pour recueillir vos remarques sur le contenu de l'article, suggérer des améliorations, donner votre avis sur l'efficacité des solutions proposées...

Bref, vous l'aurez compris, si vous avez besoin d'une assistance : posez votre question sur le forum d'aide ! 😉

  • C’est vrai il n’y a pas de meilleur VPN, cela dépend de l’usage qu’on veut en faire. J’étais récemment en Turquie et j’ai pu contourner la censure.

  • salut,
    trop fort ton article, très bien détailler et vraiment super j’en ai trouver pour mon compte, mais au faites comme tu l’a dit fallait que tu fasse un choix sur les meilleurs vpn payant, pour ma part je suis chez JCvpn, prêt de 4 mois déjà et sérieux je ne me plains pas hein. si non trop super ton article, courage

  • Hello, super article. Celui qui ne s’y connaît pas trop en VPN est bien servi là. Moi personnellement j’aime bien HidemyAss il correspond parfaitement à mes critères de choix.
    Voilà, rester anonyme: ça fait du bien!

  • Yep 😉
    D’ici à la fin de l’année je vais sûrement souscrire à un abonnement chez AirVPN (Tu ne le cites pas mais j’en ai entendu vraiment de très bon échos). J’essaierai de faire un retour au bout d’un mois d’utilisation 😉

    • Je ne le connais pas celui-là ! Ouais franchement ce serait cool si tu nous faisais un compte rendu, un mois d’utilisation c’est ce qu’il faut pour évaluer un VPN 🙂

  • ATTENTION, lorsque tu écris :
    Le plus : configurez le client VPN directement sur votre box (je sais qu’avec la Freebox Revolution on peut le faire) ! Comme ça, vous n’aurez pas besoin de configurer l’accès VPN sur chacune de vos machines. Après, cela implique que vous aurez le même type de connexion (même serveur, même protocole de cryptage) sur chaque appareil.
    C’est une erreur car seul le téléchargement depuis la freebox est sécurisé (si toutefois la bonne case est coché dans la rubrique « Application ».
    Merci pour cet article très bien fait.

    • En effet tu as raison ! Peut-être qu’un jour les box proposeront une telle fonctionnalité, ce serait géniale 🙂 Mais il y a sûrement des routeurs/switchs qui proposent déjà une telle fonctionnalité !

  • Bonjour,
    Article excellent ! Bravo !
    D’autres sujets sont importants à traiter sur le VPN notamment sur les serveurs DNS, les risques du Web et d’une protection VPN.
    Je vous invite à lire cet article que j’ai trouvé sur le Net et que je trouve super intéressant et instructif ici:

    http://bit.ly/28ZGctX

    • Tout à fait ! Utiliser un VPN sans se préoccuper de l’ensemble des risques de fuite possible est une grosse erreur… DNS Leak, IPv6 Leak, micro-déconnexion, etc, etc prudence ! Il faut bien tout configurer l’ensemble sous peine de perdre sa protection et que du coup, le VPN ne serve strictement à rien 😉 Un petit guide la dessus : http://bit.ly/2975buK

      Bon surf !

  • Merci beaucoup pour tes explications sur le concept de VPN. Cela m’a permis de pouvoir accéder aux sites Européens et US depuis l’Iran,
    Un bon conseil : installer un VPN AVANT d’être dans le pays qui filtre les accès. Car une fois sur place, cela risque d’être compliqué vu que la plupart des accès pour le téléchargement des programmes de VPN seront bloqués. Sinon je confirme que TunnelBear fonctionne parfaitement sur PC, Android, IOS, Mac

  • bonjour, d’abord merci pour votre article. J’ai pris récemment HMA, avec le cryptage « openvpn », j’espère que c’est bon, quant aux confidentialités de ce VPN, je vais leur poser la question sur leur site à savoir s’ils conservent longtemps leurs logs. Pour le moment ça fonctionne bien, j’ai la fibre donc le ralentissement ne se sent pas beaucoup.

  • privateinternetaccess ne prend pas linux dans sa globalité mais seulement Ubuntu et 12.04 en plus. Du coup, est-ce que ça fonctionne correctement sous une Ubuntu plus récente (les gars ont 4 ans de retard soit 2 LTS quand même) et sous Debain ?
    That is the question.

    • Pour les dernières versions d’Ubuntu, j’aurais tendance à penser que ça fonctionne. Pour Debian, tu peux toujours tester (en ne téléchargeant que le programme d’installation), comme Ubuntu est basé sur Debian, ça pourrait passer

  • Bonjour
    Merci pour cet article.
    Dans la parti sur l’OpenVPN il y a cette phrase que je ne comprend pas.
    « Aucune connexion OpenVPN n’a jamais été comprise jusqu’à maintenant. »

    Voulez dire que « Aucune connexion OpenVPN n’a jamais été comprOMise jusqu’à maintenant. » ?

    @+

  • Bonne introduction au sujet, merci! Récemment, j’ai décidé de choisir un VPN pour mon usage mobile (réseaux publics, chambres d’hôtel durant mes voyages, etc.). J’ai pensé que je pourrais me décider en quelques clics et quelques comparaisons. Mais finalement, j’y ai passé beaucoup de temps, et j’ai donc raconté ma recherche d’un VPN et mes impressions par rapport à ce monde parfois opaque (alors que nous déléguons à un fournisseur de VPN une partie de notre sécurité en ligne!) dans un article sur l’un de mes sites, en tant qu’utilisateur sans compétence technique.
    http://www.orbis.info/2016/02/internet-vpn/

  • Perso, j’utilise Freedome. Je n’ai jamais eu de problème. Qu’en pensez-vous ?

    • Salut Dd, je viens de voir un peu ses caractéristiques et il a l’air d’être pas mal du tout. La fonctionnalité qui protège contre les programmes malicieux est intéressante 😉 Ca a l’air d’être un bon VPN !

  • Hello le crabe :). Perso j’utilise souvent un vpn pour regarder les chaines tv de la France (TF1….) eh oui je suis en Belgique 😉 Il m’est très utile car j’adore les programme français 😀 En ce qui me concerne j’utilise do not vpn Pourquoi? :Hyper simple a utiliser y suffit juste de s’enregistrer et je me connecte sur un vpn de tel ou tel pays 😉