feigned

Meilleur antivirus 2020 : quel antivirus choisir pour Windows ?

127.9K vues
42

Crédits : Icongeek26

Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicités !

(merci pour le coup de pince )

Quel est le meilleur antivirus en 2020 ? Quel antivirus choisir pour Windows 10, 8 et 7 ? Antivirus gratuit ou payant ? Voici toutes les questions que vous vous posez au moment de choisir le logiciel de sécurité indispensable pour un PC Windows : l’antivirus.

Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicités !

(merci pour le coup de pince )

Avec toutes les offres disponibles sur le marché, il est parfois difficile de faire un choix et de savoir quel antivirus choisir. Et en installant un mauvais antivirus, votre ordinateur risque d’être mal protégé et de se faire infecter par des virus et des malwares.

Dans cet article, nous allons voir comment choisir un bon antivirus, les antivirus à privilégier ainsi que les meilleurs antivirus pour PC Windows à partir des résultats des tests réalisés par des organismes indépendants.

Pourquoi faut-il installer un antivirus ?

Un antivirus permet de protéger un ordinateur contre les virus et les logiciels malveillants qui pullulent sur Internet. Son objectif est de détecter les virus et de les neutraliser avant qu’ils ne pénètrent sur le système et le contaminent.

C’est LE logiciel de sécurité à installer absolument, notamment sur un PC Windows. En effet, Windows étant de loin le système d’exploitation le plus populaire, il est la cible n°1 des pirates et de leurs virus.

L’antivirus est d’autant plus indispensable que les menaces se multiplient et se diversifient : chevaux de Troie, rootkits, ransomwares… On parle aujourd’hui de logiciels malveillants (malwares) pour qualifier l’ensemble des menaces informatiques (dont les virus font partie).

Les logiciels antivirus ont su s’adapter et savent désormais protéger les ordinateurs contre tous types de logiciels malveillants. Ils ne se contentent plus d’éradiquer les seuls virus : ils font office d’antivirus mais aussi d’anti-trojans, d’anti-rootkits, d’anti-ransomwares… Ce sont désormais des anti-malwares, bien que beaucoup d’entre eux gardent leur appellation d’origine « antivirus », plus commerciale.

Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicités !

(merci pour le coup de pince )

Choisir son antivirus

Les critères pour bien choisir son antivirus

Pour qu’un antivirus soit considéré comme bon, il faut qu’il respecte plusieurs critères :

  • Efficace dans la détection et la suppression des virus : il faut que le moteur antivirus du logiciel soit capable de détecter les virus connus et de vous alerter lorsqu’une action suspecte se passe sur le système. Il doit aussi être en mesure de supprimer ou de mettre en quarantaine les virus qu’il a détectés. Sa base de données virale doit également être à jour avec les dernières menaces connues.
  • Peu d’impact sur les performances du système : étant donné qu’un logiciel antivirus doit surveiller le système en permanence, il doit utiliser les ressources du système (CPU, RAM). Un bon antivirus ne doit pas manger toutes ces ressources sous peine de ralentir Windows et de rendre votre ordinateur difficile à utiliser.
  • Peu de détection de faux positifs : un faux positif est une erreur de détection où l’antivirus estime qu’un fichier est malveillant alors qu’il est sain. Un bon antivirus doit savoir détecter autant que possible les vraies menaces. Il ne soit pas vous alerter pour rien ou pire supprimer/mettre en quarantine des fichiers système ou des fichiers personnels sains.
  • Facile d’utilisation : un bon antivirus doit avoir une interface intuitive, facile à utiliser, dans laquelle il est facile d’accéder aux différentes fonctionnalités. L’utilisateur doit comprendre ce que fait l’antivirus, un manuel intégré ou des bulles informatives sont un plus.
Crédits : TeroVesalainen

Antivirus gratuit ou payant ?

Les antivirus gratuits et payants offrent le même niveau de protection face aux virus et aux logiciels malveillants.

Il y a en revanche trois différences importantes entre antivirus gratuit et payant :

  • La confidentialité des données personnelles de l’utilisateur.
  • Les fonctionnalités de protection.
  • La publicité.

> Confidentialité

Pour financer le développement et en contrepartie de la gratuité de leurs logiciels antivirus, certains éditeurs collectent des données sur leurs utilisateurs pour les revendre à des entreprises. Oui, quand c’est gratuit, c’est vous le produit.

Récemment, c’est Avast Software – l’éditeur des logiciels antivirus Avast et AVG – qui a fait l’actualité à ce sujet. Il a été rapporté que l’éditeur collectait pendant des années les données de navigation web de leurs utilisateurs. Seuls les utilisateurs de la version gratuite d’Avast et d’AVG sont concernés par cette exploitation commerciale de leurs données. Sur la version payante, aucune collecte de données n’est effectuée.

La collecte de données dans Avast Free Antivirus

Les utilisateurs ont certes toujours eu la possibilité de refuser de partager leurs données mais il fallait pour cela fouiller dans les options du logiciel. Bon point, Avast Software a depuis peu mis en place un choix explicite d’acceptation ou de refus sur la collecte des données lors de l’installation des versions gratuites d’Avast et d’AVG.

Avast et AVG ne sont pas des cas isolés, les autres logiciels antivirus gratuits font de même.

Pour résumer : avec un antivirus gratuit, vos données personnelles sont collectées et vendues. Avec un antivirus payant, aucune collecte de données n’est réalisée.

> Fonctionnalités

Les antivirus payants ont plus de fonctionnalités liées à la sécurité que leurs homologues gratuits.

Prenons l’exemple de l’antivirus Avast :

  • Avast Free Antivirus (la version gratuite) bloque les virus et autres malwares, détecte les vulnérabilités des réseaux et dispose d’un gestionnaire de mots de passe.
  • Avast Premium Security (la version payante) a les mêmes fonctionnalités + protège contre le piratage du DNS, intègre une sandbox, bloque les e-mails indésirables, intègre un pare-feu avancé, bloque les ransomwares, intègre un outil de mise à jour automatique des applications
Avast : antivirus gratuit vs antivirus payant

Comme vous pouvez le voir, les antivirus payants protègent les ordinateurs sur plusieurs fronts tandis que les antivirus gratuits se contentent du minimum. Malgré tout, le niveau de protection face aux malwares entre un antivirus gratuit et un antivirus payant est identique.

> Publicité

Contrairement aux antivirus payants, les antivirus gratuits affichent de la publicité dans Windows.

Le plus souvent, ce sont des publicités en rapport avec des produits de l’éditeur.

Publicités dans AVG Antivirus

Selon votre tolérance à la publicité, le choix d’un antivirus payant peut être synonyme de tranquillité.

Quelle solution : Antivirus, Internet Security, Total Security… ?

Les logiciels antivirus sont disponibles en plusieurs versions. La plupart du temps, il existe une version gratuite et plusieurs versions payantes.

Par exemple chez Kaspersky Lab, quatre versions de l’antivirus Kaspersky sont disponibles :

  • Kaspersky Anti-Virus (gratuit) ;
  • Kaspersky Internet Security (payant – €);
  • Kaspersky Total Security (payant – €€);
  • Kaspersky Security Cloud (payant – €€€).
Solutions antivirus de Kaspersky

Le choix d’une version plutôt qu’une autre dépendra des domaines où vous avez besoin d’être protégé.

Selon la version choisie, en plus du module anti-virus (qui protège des logiciels et des sites web malveillants), vous aurez accès à :

  • une protection contre les e-mails malveillants (spam, phishing…) ;
  • un pare-feu avancé qui bloque tous les programmes qui n’ont pas été explicitement autorisés à communiquer sur Internet, empêchant ainsi les malwares de télécharger du contenu malveillant. Contrairement au pare-feu Windows, il bloque automatiquement les connexions sortantes.
  • une sandbox (bac à sable) qui permet d’exécuter un logiciel dans un environnement sécurisé sans risque de le voir infecter le système ;
  • un outil de mise à jour automatique des logiciels ;
  • un gestionnaire de mots de passe ;
  • un VPN qui chiffre la connexion Internet ;

L’agrégation de tous ces modules forment ce que l’on appelle une suite de sécurité, souvent appelée Internet Security, Total Security ou Premium Security selon les éditeurs d’antivirus.

Quel est le MEILLEUR antivirus ?

La réponse est simple : il n’y a pas de meilleur antivirus.

Parmi tous les antivirus qui existent, aucun n’est imperméable. Les virus et autres logiciels malveillants mutent, évoluent en permanence et ont toujours un temps d’avance. Ce sont toujours aux antivirus de s’adapter aux nouvelles menaces qui font des dégâts avant que les éditeurs d’antivirus ne trouvent des solutions pour les bloquer et que les utilisateurs mettent à jour leur logiciel antivirus.

Tous les éditeurs d’antivirus

Il n’y a pas de « meilleur antivirus », le Saint Graal tant recherché par beaucoup d’internautes. Chaque antivirus a ses forces et ses faiblesses, ils sont tous plus ou moins efficaces dans la détection d’un certain type de malware, la capacité à les neutraliser, à bloquer les sites web malveillants, à avoir un impact mesuré sur les performances du système…

Il n’existe pas un antivirus qui surpasse tous les autres. Il y a seulement des antivirus mieux que d’autres dans certains domaines.

Windows Defender

Si vous êtes sur Windows 10, sachez que celui-ci inclut nativement un antivirus made in Microsoft : Windows Defender.

Windows Defender Antivirus dans Windows 10

D’après les tests réalisés par AV-Comparatives, Windows Defender obtient de bons résultats dans la détection et la suppression des virus et autres malwares.

Cependant, il a un taux de détection de faux postifs assez élevé et peut avoir un impact négatif sur les performances du système : il se montre en effet assez handicapant lors de copies de fichiers (attention donc si vous effectuez des sauvegardes régulières) et lors de processus de compression/décompression d’archives ZIP.

Vous pouvez donc vous en contenter pour protéger votre PC contre les virus. L’utilisation d’un autre antivirus gratuit comme Avast Free Antivirus peut vous être utile (il obtient de meilleurs scores dans la détection/suppression de virus, les faux positifs et les performances) si vous en avez besoin.

Attention aux comparatifs antivirus !

Ne vous fiez pas aveuglément aux comparatifs antivirus que l’on trouve un peu partout sur Internet.

Les sites web qui les proposent sont souvent rémunérés par les éditeurs des logiciels antivirus pour placer leur poulain en bonne position dans le classement final ; quand ce n’est pas le montant de la commission qui pousse l’éditeur du site web a placé un antivirus plutôt qu’un autre en haut du tableau.

Des comparatifs antivirus douteux (recherche Google)

Fiez-vous plutôt à des professionnels indépendants qui testent les logiciels anti-virus avec déontologie comme AV-Comparatives, AV-TEST ou Anti-Malware Test Lab.

Avant d’acheter un antivirus

Si vous comptez acheter un antivirus payant, testez-le avant de passer à la caisse. La plupart des éditeurs d’antivirus proposent une version d’essai gratuite de 30 jours.

Bitdefender Internet Security : version d’évaluation gratuite de 30 jours

Les versions d’évaluation vous permettront de tester l’antivirus et de voir s’il provoque des lenteurs ou des bugs sur votre ordinateur.

Si vous êtes satisfait, vous pouvez acheter le logiciel antivirus sans craintes !

Le Crabe

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicités !

(merci pour le coup de pince )

Liste des antivirus à privilégier

Des logiciels antivirus, il y en a à la pelle.

Parmi ceux-là, il y a des roguewares, des faux logiciel de sécurité qui imitent un antivirus ou une autre solution de sécurité. Ce sont des logiciels malveillants qu’il faut éviter.

Pour les éviter, voici une petite liste de logiciels antivirus considérés comme fiables et à privilégier :

Verdict : les meilleurs antivirus en 2020

À partir des rapports publiés par le laboratoire indépendant AV-Comparatives qui testent les logiciels antivirus pour Windows, voici les antivirus que je vous conseille.

Important : sachez que le choix de l’antivirus sera toujours critiqué par uns et les autres, certains autoproclamés « experts en sécurité ». Donc ne vous prenez pas la tête et ne remettez pas en cause votre choix si tonton André ou le petit Thibault vous donne son avis d’expert sur votre logiciel antivirus.

Ici, je vous fais part des logiciels antivirus à privilégier en me basant sur les résultats d’organismes compétents dans le domaine.

1er : Bitdefender Internet Security

Note : 9/10

Acheter :
acheter Bitdefender Internet Security (39,98 €)

Promo en cours : 39,98 € la 1re année (59,99 € ensuite)

Résultats :
> Protection contre les virus (local) : ★★★
> Protection contre les virus (web) : ★★★
> Protection contre les cyberattaques : ★★★
> Impact sur le système : ★★★
> Détection de faux positifs : ★★☆
> Prix : €€


2e : Avast Premium Security

Note : 8/10

Acheter :
acheter Avast Premium Security (55,99 €)

Promo en cours : 55,99 € la 1re année (69,99 € ensuite)

Résultats :
> Protection contre les virus (local) : ★★★
> Protection contre les virus (web) : ★★☆
> Protection contre les cyberattaques : ★★★
> Impact sur le système : ★★★
> Détection de faux positifs : ★★☆
> Prix : €€€


3e : Avira Internet Security Suite

Note : 8/10

Acheter :
acheter Avira Internet Security Suite (44,95 €)

Promo en cours : 44,95 € la 1re année (59,40 € ensuite)

Résultats :
> Protection contre les virus (local) : ★★★
> Protection contre les virus (web) : ★★★
> Protection contre les cyberattaques : non testé
> Impact sur le système : ★★★
> Détection de faux positifs : ★★★
> Prix : €€

4e : Kaspersky Internet Security

Note : 7/10

Acheter :
acheter Kaspersky Internet Security (49,99 €)

Résultats :
> Protection contre les virus (local) : ★★☆
> Protection contre les virus (web) : ★★☆
> Protection contre les cyberattaques : ★★★
> Impact sur le système : ★★★
> Détection de faux positifs : ★★★
> Prix : €


5e : Symantec Norton 360

Note : 7/10

Acheter :
acheter Norton 360 Standard (29,99 €)
Promo en cours : 29,99 € la 1re année (69,99 € ensuite)

Résultats :
> Protection contre les virus (local) : ★★★
> Protection contre les virus (web) : ★★★
> Protection contre les cyberattaques : non testé
> Impact sur le système : ★★☆
> Détection de faux positifs : ★★☆
> Prix : €€€

Résultats des tests antivirus

Vous trouverez ci-dessous les résultats des derniers tests réalisés par AV-Comparatives auprès de la plupart des logiciels antivirus du marché.

Protection contre les virus (local) – « Malware Protection Test » AV-Comparatives (septembre 2019)
Protection contre les virus (web) – « Real-World Protection » AV-Comparatives (juillet-octobre 2019)
Détection de faux positifs – False Alarm Test AV-Comparatives (septembre 2019)
Impact sur le système – Performance Test AV-Comparatives (octobre 2019)
Protection contre les cyberattaques – Enhanced Real-World Test AV-Comparatives (2019)

Pour chaque catégorie testée (protection contre les virus en local et sur le web, impact sur les performances du système, détection de faux positifs et protection contre les cyberattaques), voici les antivirus les plus et les moins performants.

  • L’antivirus le plus léger :
    ESET Internet Security (score de 1,3)
  • L’antivirus le plus lourd :
    Microsoft Windows Defender (score de 17,0)
  • Les antivirus les plus efficaces contre les virus (local) :
    Avast Antivirus
    AVG Antivirus
    Symantec Norton Security

    Trend Micro Internet Security
  • Les antivirus les moins efficaces contre les virus (local) :
    McAfee Internet Security
    Total Defense Essential Antivirus
  • Les antivirus les plus efficaces contre les virus (web) :
    Avira Antivirus Pro
    Symantec Norton Security
  • L’antivirus le moins efficace contre les virus (web) :
    ESET Internet Security
  • Les antivirus sans faux positifs :
    ESET Internet Security
    Kaspersky Internet Security
  • L’antivirus avec le plus de faux positifs :
    VIPRE Advanced Security
  • Les antivirus les plus efficaces contre les cyberattaques :
    ESET Internet Security
    Kaspersky Internet Security

Le meilleur antivirus gratuit

Si vous souhaitez ne pas investir dans un logiciel antivirus payant, vous pouvez vous tourner vers un antivirus gratuit.

Si vous êtes sur Windows 10, vous pouvez vous contenter de Windows Defender, l’antivirus inclus nativement. A noter : il peut avoir un impact négatif sur les performances du système lors de copies de fichiers ou lors de compression/décompression d’archives ZIP. Attention donc si vous réalisez ce type de tâches au quotidien. Autrement, il protège très bien votre PC contre les virus.

Si vous souhaitez un autre antivirus gratuit plus léger et avec plus de protection, vous pouvez installer au choix :

Attention cependant, en installant un logiciel antivirus gratuit vous vous exposez à une collecte de vos données personnelles.

Aller plus loin

En complément de votre logiciel antivirus qui vous protège en temps réel, effectuez des analyses périodiques (une fois par mois environ) avec un autre antivirus/anti-malware :

Aussi, retenez cette seule règle concernant les logiciels de sécurité : un antivirus, un pare-feu et c’est tout ! Ne multipliez pas les logiciels de protection, ils peuvent entrer en conflits et ralentir considérablement votre système, sans apporter aucun bénéfice en terme de sécurité.

D’ailleurs, en parlant du pare-feu, si vous souhaitez un guide pour savoir quel pare-feu choisir pour Windows : Meilleur pare-feu : quel pare-feu (firewall) choisir pour Windows ?

Enfin, sachez qu’un logiciel antivirus ne fait pas tout. Pour protéger efficacement votre ordinateur des virus, apprenez à vous en protéger en suivant ce guide :

Comment protéger son PC des virus et des pirates ?

Liens utiles

88 commentaires

Page 4 sur 5

  • stenanais

    Top ton article Le Crabe … J’utilise aussi Bit Defender … Et je crois même que j’ai trouvé une faille dans sa réinstallation pour le payer moins cher … mais chut 😉 … ton article doit sûrement être surveillé et j’en au déjà trop dit …

    alain le sténanais

    • mental-health
      26 KB
  • AKALE Phoenix

    Merci pour le comparatif, toute fois,  je suis surpris de ne pas voir ESCAN parmi les meilleurs antivirus. Qu’est-ce qui peut expliquer leur absence dans ce tableau?

  • Le Crabe

    Comme Avast et AVG utilisent le même moteur antivirus, j’ai enlevé AVG du classement afin de varier les plaisirs.

  • @Mitnick

    Bonjour .

    Un peu de lecture au sujet des données : https://bit.ly/38XAenU (pcastuces)

    Lire surtout les 3 liens sur le scandale de Cambridge Analytica :

    Et…pour conclure souvenons-nous:

    https://fr.wikipedia.org/wi[...]Facebook-Cambridge_Analytica

    Il y a un excellent reportage sur Arte en ce moment aujet de cette société

    Une autre info:

    https://www.la-croix.com/Mo[...]torale-2020-01-08-1201070529

    Un survol rapide:

    https://www.youtube.com/watch?v=KZI9PRg32Pg

  • ElSandwicho

    C’était avant qu’il fallait recommander Avast.. Maintenant c’est une usine à gaz qui siffle les données. Sur Windows 10 le meilleur antivirus gratuit actuellement c’est Windows Defender, qui a pas autant d’influence sur les performances du système qu’un Avast… Et en payant j’aurai tendance a recommander Kaspersky. (Et je sais de quoi je parle, gérer un parc informatique c’est mon boulot, hein.)

    • Le Crabe

      Concernant Avast, j’ai déjà expliqué que cela ne concerne que la version gratuite et que depuis juillet 2019, les utilisateurs doivent explicitement autorisés cette collecte de données.

      Malheureusement, les tests te contredisent : Windows Defender utilise davantage les ressources du système que n’importe quel autre antivirus à l’heure actuelle.

      De plus, même si rien ne le prouve aujourd’hui, cela m’étonnerait que Microsoft ne récupère pas de données via Windows Defender surtout quand on connaît la politique de confidentialité de Windows 10.

      Et ce n’est pas parce que c’est ton travail que tes recommandations prévalent sur celles des autres (d’ailleurs tu n’expliques pas pourquoi Kaspersky plus qu’un autre). Il faut faire preuve d’un peu plus d’humilité !

      • Olivier

        Cela dit, c’est surprenant de voir que c’est Windows Defender qui utilise le plus de ressources alors qu’il a été pensé dès la conception de Windows 10. C’était même un argument de vente à une époque : Vous n’aurez plus besoin d’acheter un antivirus. Je veux bien que MS n’ait pas autant d’expérience que ses concurrents sur ce secteur, mais ils auraient dû arriver plus facilement à un meilleur niveau d’intégration.

  • Dan

    L’article mériterait une grosse mise à jour..

    Notamment sur les scandales autours d’Avast (ainsi que mcAfee et AVG, dans une moindre mesure ?) qui devrait limite être considéré comme un psyware vu les informations qu’ils revendent..!
    Cocasse pour un antivirus…

    De façon générale j’ai 2 reproches a faire :
    – le peut de considération faite au respect de la vie privée par ces AV alors que c’est un des principaux risques dont ils sont sencé nous protéger.
    – la non nuance sur l’utilisation de ressources. Les tests précisent sur quel bench l’AV a utilisé beaucoup de ressources. Et c’est important parce-que je préfère un AV qui est très discret mais bouffe beaucoup de ressources a l’installation de nouveaux logiciels (parce que c’est un évènement rare) plutôt qu’un AV qui consomme continuellement une quantité moyenne de ressources (Avast, McAfee par exemple).

    • Le Crabe

      L’article possède une grosse partie sur la confidentialité, tu as dû passer à côté ! La revente des données personnelles des utilisateurs faites par les éditeurs d’antivirus gratuits est mentionnée.

      Tous les antivirus gratuits pratiquent cette collecte de données, il faut bien qu’ils se rémunèrent d’une certaine façon. Le scandale vient du fait qu’avant juillet 2019, les utilisateurs d’Avast n’étaient pas clairement avertis de cette collecte de données (il fallait fouiller dans les options). Depuis ils peuvent autoriser/bloquer ça dès l’installation d’Avast.

      Concernant les tests sur l’utilisation des ressources, tu trouveras la méthodologie d’AV-Comparative ici : https://www.av-comparatives[...]erformance-test-methodology/

      • Dan

        Au temps pour moi, sur téléphone je ne saurais pourquoi mais j’ai raté une partie de la section Confidentialité..!Quand bien même, elle me semble très réductrice : « tous les AV gratuits collectent vos données et mettent de la pub » => c’est faux. Ne serait-ce que Windows Defender n’a aucune pub. Niveau collecte de donnée, là aussi il faut pondérer. Il y a une énorme différence entre la collecte de données personnelles pour revendre à des fins commerciales (coucou Avast, qui contrairement à ce que vous dites ne laissait pas du tout le choix de la collecte sur pour l’extension web), et la télémétrie uniquement utilisée en interne. Bref, ce qu’il manque c’est le boulot qui a été fait ici par exemple : [censuré] (ou un lien vers des gens qui ont déjà fait ce travail).

        Cela rejoins ma remarque sur les « Performance tests ». Je sais bien qu’elles existent, mais pour que l’article ci-présent ne reste pas à présenter des choses très consensuelles ou de surface il aurait été très pertinent d’amener des sujets de façon précise sur la table ou au moins rediriger le lecteur vers les endroits où approfondir la question pour qu’il fasse ses choix.

        • Dan

          [suite/complément msg précédent] Concernant les performances, c’est d’ailleurs plutôt ici qu’il faudrait regarder : https://www.av-comparatives[...]rformance-test-october-2019/ Par exemple pour Windows Defender, qui perd des points essentiellement du fait qu’il fait des pertes de performance sur les install/uninstalls de softs et les zip/unzip, et copie de fichiers. Sur les points essentiels (lancements de softs, navigation & DL) il est irréprochable, et son test en bench (c.f. lien) est bon aussi. Tout de suite ça fait relativiser (même s’il n’est pas le meilleur non plus sur ce point, soit) et le disqualifier sur ça semble typiquement moins pertinent.

          A l’inverse Avast fait un moins bon résultat en bench PC Mark Score que W.D…!

          • Le Crabe

            Concernant le test performance de Windows Defender, comme tu le dis cela dépend des usages.

            Tu dis que « sur les points essentiels (lancements de softs, navigation & DL) il est irréprochable », ce sont points essentiels pour toi, pas forcément pour tout le monde. Certains utilisateurs font de la copie de fichiers de façon intensive et/ou régulière (par exemple avec des sauvegardes quotidiennes) ce qui peut poser de sérieux problèmes de ralentissement au quotidien.

            Globalement, certains antivirus se révèlent moins lourds c’est un fait.

            Ceci dit je ne disqualifie pas Windows Defender, j’indique même « Si vous êtes sur Windows 10, vous pouvez vous contenter de Windows Defender, l’antivirus inclus nativement ».

            Après je suis d’accord avec toi, chacun s’il le souhaite peut approfondir et analyser les résultats pour savoir précisément l’antivirus qui lui convient le mieux.

            Après on chipote car cela se joue à peu entre tel et tel antivirus. Sauf celui cherchant un antivirus pour des besoins spécifiques, tous les antivirus présentés ici font bien le taf.

        • Le Crabe

          « Windows Defender n’a aucune pub », « télémétrie uniquement utilisée en interne » : oui et non.

          Windows Defender fait partie de Windows 10 qui affiche de la publicité à divers endroits dans le système d’exploitation notamment dans le menu Démarrer.

          Et Microsoft ne revend pas les données personnelles des utilisateurs car c’est son trésor de guerre. C’est ce qui fait venir les annonceurs qui savent leurs publicités seront ciblées (grâce à la collecte de données) dans les produits Microsoft, dont Windows 10. Ce n’est franchement mieux qu’Avast ou un autre.

          • Dan

            Sachant que dans tous les cas ces antivirus vont fonctionner sur un PC sous Windows 10 qui va inclure cette télémétrie, je trouve ça Cocasse d’utiliser cet argument pour disqualifier uniquement Windows Defender..! J’aurais au contraire tendance à lui en faire un point fort : c’est le seul AV gratuit qui ne fait pas fuiter plus de données sur vous que ce qu’il y aura de base avec n’importe quel autre antivirus (du fait de W10..). 🙃

            …à moins que votre point soit que la Privacy de l’AV est un non sujet parce qu’il vaut mieux passer sous Linux si on n’en veut pas… mais c’est un autre sujet je crois. 😉

            • Le Crabe

              « c’est le seul AV gratuit qui ne fait pas fuiter plus de données sur vous que ce qu’il y aura de base avec n’importe quel autre antivirus (du fait de W10..). 🙃 » : bonne analyse, c’est pas faux 😅

              Je ne disqualifie pas Windows Defender, c’est même celui que j’utilise… dans mes machines virtuelles. 😁

              Blague à part, il lui manque quand même un véritable pare-feu (même si en théorie c’est à Windows 10 de gérer ça) comme ses homologues payants pour être en tête de liste.

              Pour info je n’utilise aucun des antivirus qui sont présentés ici. Je suis sur Debian Linux depuis pas mal d’années donc 😁

  • GEWELT Michel

    quid de Sophos ?Il a de très bonnes notes sur PC Mag et franchement, Avast qui revend les données de ses utilisateurs, pas fameux ça!

    • Le Crabe

      Ni AV-Comparatives ni AV-TEST n’ont testé Sophos, à partir de là je ne peux pas le recommander comme je n’ai aucune donnée dessus.

  • Balkan

    Bonjour, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous, bitdefender est certes un bon antivirus mais à force de vouloir bien faire les réglages ne sont pas assez poussé pour par exemple des autorisations et des exclusions, avast est à bannir suite à la revente en masse des informations clients pour un éditeur de solutions de sécurité c’est quand même gonfler… Pour moi c’est un choix personnel celui qui est encore le plus facile à gérer est encore kaspersky le seul soucis le prix et la politique commerciale hasardeuse un éditeur de solutions de sécurité ne baisse pas sont frok devant les politiques enfin c’est mon avis…
    Dite moi ce que vous en pensez ?
    A plus.

    • Le Crabe

      1/ Concernant les réglages dans Bitdefender

      C’est un classement basé sur 4 points :

      – Protection contre les virus qui s’exécutent localement (disque)
      – Protection contre les virus qui s’exécutent depuis le web
      – Protection contre les cyberattaques (Advanced Persistent Threat – APT)
      – Impact sur les performances du système
      – Détection de faux positifs

      Les possibilités de paramétrage du logiciel antivirus ne sont pas testés. Donc si tu cherches à pouvoir configurer ton antivirus aux petits oignons, il te faudra tester les antivirus par toi-même avant de trouver celui qui te convient (tu as des versions d’évaluation de 30 jours).

      2/ Concernant Avast

      Avast revend les données personnelles des utilisateurs qui utilisent la version gratuite d’Avast et qui ont explicitement autorisés l’utilisation de leurs données lors de l’installation (c’est en place depuis juillet 2019). Avant juillet 2019, c’était très opaque et il fallait se rendre dans les options du logiciel comme je l’ai précisé dans l’article.

      Dès lors que l’utilisateur a accepté, ce n’est pas la faute de l’éditeur.

      Aussi, tous les autres éditeurs d’antivirus gratuits font la même chose. Cela ne m’étonnerait pas que Microsoft fasse de même avec l’antivirus Windows Defender.

      3/ Choix personnel de l’antivirus

      Je suis d’accord, le choix de l’antivirus repose aussi sur des attentes et des besoins.

      Globalement, la plupart des antivirus sont aussi efficaces les uns par rapport les autres, cela se joue à peu. Il faut faire un choix selon les paramètres qui nous semblent importants.

  • Blue

    Bien que je soi pas un fan de l’antivirus de Windows 10, Windows Defender. Il n’a pas été mentionné ? Et pourtant, selon AV-Comparatives et AV-Test, depuis début 2018, Windows Defender compétitionne avec les meilleurs payants.

    Évidemment, comme Windows 10 est axé sur la collecte des données. Il devient plausible que Microsoft déploie autant d’efforts, pour que Windows Defender soit utilisé par un maximum d’utilisateur. Quoi de mieux qu’un antivirus qui a accès à l’ensemble des fichiers sur un ordinateur, pour collecter des info.

    Si Microsoft tenait réellement à sécuriser Windows 10. Il aurait commencé, ou n’aurait pas négligé d’ajouter au parefeu de Windows, un module qui intercepte les processus qui cherchent à accéder à internet, pour après validation, leur créer des règles automatiquement.

    Parce que tout ce qui transit via le trafic sortant est autorisé (par défaut) avec le parefeu de Windows. Sinon peu d’utilisateur aurait accès à internet en ouvrant leurs ordinateurs. Alors, aussitôt qu’un spyware, trojan-donwloader, .., réussit à s’installer, il a un accès sans restriction à internet.

    Quoi qu’il en soit.

    Les avancés de Windows Defender en protection, peuvent avoir des avantages. Puisque depuis, les éditeurs d’antivirus gratuits sont obligés de mettre la barre plus haute.

    Si auparavant gratuits et payants se partageaient les boucliers : des fichiers, courriel et Web. Et que les payants se réservaient les protections contre les vulnérabilités zero-day : anti-exploit, IDS(ou sandbox) et anti-ransomware.

    Depuis cette année. À part AVG Free (et AVAST Free) qui incluaient déjà un anti-exploit. Kaspersky Free vient d’ajouter un anti-exploit. À cela on peut ajouter que les pubs tendent à se raréfiées, si ce n’est de disparaitre avec les antivirus gratuits. C’est du moins le cas avec AVG et Kaspersky Free, qui n’affichent plus aucune pub.

    Après tout les gratuits avec leurs modules Cloud qui participe à la remonter de fichiers suspects, jouent un rôle important au développement des payants !

    P.S. : si les antivirus payants viennent avec un kit de boucliers et modules complet ! Un antivirus gratuit peut faire l’affaire, à condition d’en connaitre les limites.

    Aussi : le rôle le de l’utilisateur en sécurité.

    Les infections viennent toujours des mêmes endroits : les téléchargements, courriels, supports USB et la navigation. Et à part avec la navigation où l’utilisateur n’a aucun contrôle « direct », l’utilisateur de par ses décisions / actions devrait être en mesure de contrôler la majorité des vecteurs d’infections.

    Les téléchargements sont pour beaucoup :

    – Rien que les logiciels gratuits avec leur PUPs, adware & toolbar, représentent plus de 50% de tous les sujets de désinfections. les Faux plugins FlashPlayer, lecteur & codec vidéo .., sur les sites «à fuir» qui les obligent pour accéder à leurs services.

    – les sites de Warez et les P2P avec leurs téléchargements de logiciels crackés ≈ botnet, trojan, spyware, etc.

    – les sites de téléchargements de films/séries, dont le parcourt est jonché de pubs à risques et de mineurs de BitCoin.

    – les réseaux sociaux(facebook ..), jeux en streaming avec leurs appli./objets venant de contacts inconnus = phishing.

    – les Faux blogs de sécurité, prétexte pour placer le téléchargement d’UN fix fake(SpyHunter, Reimage). « Y en a tellement. »

    ..

    Les courriels d’origines inconnus avec leurs pièces-jointe ≈ ransomware & connus-Fake avec leurs liens Web = phishing. « Aucun antivirus n’est mieux placé que l’utilisateur, pour évaluer les courriels ! »

    Et les supports USB inconnus. Auxquels on doit accéder par un clic-droit → Ouvrir (au lieu du double-clic). Et si un USB contient un fichier autorun.inf, accompagné d’un .VBS ou .VBE. ⇐ Supprimer ces fichiers. Resterait à supprimer les raccourcis==infection. ⇐Ne jamais cliquer sur eux. Et ré-afficher les fichiers/dossiers cachés, dans les Options des Dossiers et les Propriétés de chacun.

    Bref.  Toutes des choses qu’un utilisateur devrait maitriser.

    Alors, dans la majorité des cas, quand l’antivirus a à intervenir (s’il le peut), c’est que l’utilisateur a commis une erreur.

    Et après reste la navigation. Le seul endroit où l’incertitude a sa place en sécurité. Alors que même des sites safe peuvent être piratés. L’utilisateur doit donc ne pas manquer d’utiliser toutes les mesures de sécurité disponibles.

    Pour protéger la navigation des URL/sites à risques, il y a :

    – le fichier Hosts, à mettre à jour 4-5 fois / an,
    – le bouclier Web de l’antivirus,
    – les navigateurs. Leurs m-à-j servent souvent à colmater des failles.
    – les extensions de sécurité ; uBlock / AdGuard, NoScript etc.

    Sans négliger l’ajout d’un anti-Exploit ; EMET ou mb-ae free. « Inclus avec les antivirus payants (et qq gratuits). »

    Et tenir à jours les plugins d’Adobes & Java.

    Évidemment, on doit ajouter d’éviter les sites à risque.

  • Pap

    pourquoi malware antimalware considere iobit driver booster comme un PUP

    • JMPCOMPUTER

      Bonjour Pap,

      l’éditeur IObit est connu pour son usage intensif de la publicité dans ses logiciels. C’est pour cette raison qu’il est souvent détecté comme un logiciel potentiellement publicitaire.

      Merci. 

    • Verdini Gilles

      BJR. Je ne comprends pas pourquoi l’anti virus Norton n’a pas été mis dans vôtres classement.