feigned

Commander, installer et configurer un serveur dédié

Crédits : Snapwire et srip

Un serveur est un ordinateur relié à un réseau (ex. : Internet) qui met des ressources, des données, des services ou des applications à la disposition d’un ou plusieurs utilisateurs ou d’autres ordinateurs (qui sont qualifiés de « clients »).

Pour vous, un serveur peut être utile à plus d’un titre ! Vous pouvez par exemple créer :

  • un serveur de fichiers, pour accéder à vos fichiers personnels de n’importe où, de n’importe quel appareil (ordinateur, tablette, smartphone…)
  • un serveur de sauvegarde, pour mettre vos données à l’abri
  • un serveur web, pour héberger des site web
  • un serveur de jeux, Minecraft, TeamSpeak…
  • un serveur BitTorrent, pour télécharger et téléverser des fichiers torrent avec un meilleur débit
  • un serveur VPN, pour préserver votre anonymat sur Internet
  • etc.

Un serveur dédié est un type de serveur informatique qui a la particularité d’être entièrement « dédié » à un utilisateur. Autrement dit, si vous commandez un serveur dédié, vous aurez un accès complet à ce serveur et les ressources et composants installés (CPU, RAM, mémoire, accès réseau, etc.) seront exclusivement à votre disposition, ils ne sont pas partagés.

Besoin ou envie d’un serveur dédié mais vous ne savez pas par où commencer ?

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment commander, installer et configurer un serveur dédié simplement pour partir sur de bonnes bases.

Après ça, vous pourrez faire tout ce que vous voulez sur votre serveur !

Commander, installer et configurer un serveur dédié

À titre d’exemple, nous allons commander un serveur dédié auprès de Kimsufi qui propose une offre qualité-prix imbattable (bien évidemment, vous pouvez aussi vous tourner vers d’autres offres comme celles proposées par OneProvider ou Scaleway Dedibox).

Étape 1 : commander le serveur dédié

  1. Rendez-vous sur le site web de Kimsufi, page Serveurs.
  2. Sélectionnez le serveur qui vous intéresse. Ici, je commande un serveur KS-3 (CPU : Intel Atom N2800 / RAM : 4 Go / Disque : 2 To) à 9,59 € par mois.
  3. Connectez-vous à votre compte Kimsufi ou créez-en un si vous n’en avez pas. Sélectionnez la fréquence de paiement, le moyen de paiement puis cliquez sur le bouton Confirmer et payer ma commande.
  4. Votre bon de commande s’affiche avec en bas la mention « Votre commande est en cours de réalisation ». Il faut maintenant faire preuve d’un peu de patience, le temps que votre serveur soit créé par Kimsufi.
  5. Une fois votre serveur Kimsufi créé, vous recevez un e-mail de confirmation avec notamment les paramètres du serveur (son adresse IP et son nom).
Étape 1 terminée : votre serveur est prêt à être utilisé ! Prochaine étape : la configuration du serveur.

Étape 2 : configurer le serveur

  1. Connectez-vous au manager Kimsufi.
  2. Cliquez sur le bouton Installer pour installer le système d’exploitation.
  3. Sélectionnez le système d’exploitation (par exemple Debian/Ubuntu), la langue Français puis cliquez sur Suivant.
  4. Cliquez sur Confirmer pour lancer l’installation du système d’exploitation sur votre serveur.
  5. Patientez pendant l’installation du système d’exploitation.
  6. L’installation est terminée lorsque OS affiche le nom du système d’exploitation choisi et que Boot affiche « Boot from hard drive« .
  7. Vous allez recevoir un e-mail de confirmation contenant l’adresse IP de votre serveur, le nom du compte utilisateur ainsi qu’un lien permettant de récupérer le mot de passe de ce compte utilisateur.
  8. Cliquez sur le lien et notez le mot de passe du compte utilisateur, nous allons en avoir besoin pour nous connecter au serveur.
  9. Connectez-vous à votre serveur via SSH en entrant la commande suivante :
    ssh <username>@x.x.x.x

    Remplacez username par le nom du compte utilisateur et x.x.x.x par l’adresse IP du serveur.

  10. Vous serez invité à saisir le mot de passe du compte utilisateur que vous avez récupéré précédemment. Vous êtes bien connecté au serveur lorsque la console affiche <username>@<hostname> !
  11. Modifiez le mot de passe par défaut du compte utilisateur (choisissez un mot de passe fort et sécurisé) :
    passwd
  12. Mettez à jour le système d’exploitation Debian/Ubuntu :
    sudo apt update
    sudo apt full-upgrade
  13. Installez et configurer le pare-feu UFW :
    sudo apt install ufw
    sudo ufw default deny incoming
    sudo ufw default allow outgoing
    sudo ufw allow ssh
    sudo ufw allow http
    sudo ufw allow https
    sudo ufw enable

    La configuration ci-dessus est une configuration de base : elle refuse toutes les connexions entrantes, autorise toutes les connexions sortantes, autorise les connexions SSH, HTTP et HTTPS et active le pare-feu. Pour savoir comment configurer plus précisément le pare-feu, cliquez ici.

  14. Configurez la connexion SSH par échange de clés pour renforcer la sécurité du serveur.
Étape 2 terminée : votre serveur dispose désormais d’un système d’exploitation qui est parfaitement configuré.

À vous de jouer maintenant : vous pouvez faire tout ce que vous voulez sur votre serveur !

Par exemple, vous pouvez installer et configurer Seafile pour créer votre propre serveur de stockage en ligne (cloud) :

Installer et configurer Seafile 7 (serveur) sur Ubuntu/Debian

Étape 3 : configurer un nom de domaine

Pour plus de confort, nous pouvons configurer un nom de domaine et le faire pointer vers l’adresse IP de notre serveur.

Ainsi, nous pourrons accéder plus tard à notre serveur en entrant simplement le nom de domaine dans la barre d’adresse au lieu de l’adresse IP du serveur qui n’est pas facile à retenir.

Nous allons créer gratuitement un nom de domaine avec Duck DNS. Duck DNS est un service gratuit qui pointe un DNS (par exemple lecrabeinfo.duckdns.org) vers l’adresse IP de son choix. Il existe aussi d’autres solutions comme No-IP, FreeDNS ou Securepoint DynDNS.

En d’autres termes, nous allons pouvoir accéder à notre serveur via le domaine xxx.duckdns.org à la place de l’adresse IP !

Bien évidemment, vous pouvez aussi opter pour un nom de domaine payant plus professionnel du type monserveur.fr.

Voici comment configurer un nom de domaine avec Duck DNS :

  1. Rendez-vous sur le site web de Duck DNS.
  2. Connectez-vous à l’aide de votre compte Twitter, GitHub, reddit ou Google.
  3. Entrez le nom de domaine désiré puis cliquez sur Add domain.
    Un message vous confirme que le nom de domaine a bien été créé.
  4. Récupérez l’adresse IPv4 et IPv6 de votre serveur depuis votre manager Kimsufi.
  5. Sur DuckDNS, saisissez l’adresse IPv4 de votre serveur puis cliquez sur Update IP.
    Un message vous confirme que l’adresse IP est bien lié au nom de domaine.
  6. Faites de même pour l’adresse IPv6.
  7. Vérifiez que votre nom de domaine est opérationnel en pingant le nom de domaine via l’invite de commande sur Windows ou le Terminal sur Linux :
    ping -4 xxxxx.duckdns.org
    
    PING xxxxx.duckdns.org (5.X.X.X) 56(84) bytes of data.
    64 bytes from nsxxxxx.ip-5-x-x.eu (5.X.X.X): icmp_seq=1 ttl=53 time=20.2 ms
    64 bytes from nsxxxxx.ip-5-x-x.eu (5.X.X.X): icmp_seq=2 ttl=53 time=19.9 ms
    64 bytes from nsxxxxx.ip-5-x-x.eu (5.X.X.X): icmp_seq=3 ttl=53 time=20.5 ms
    64 bytes from nsxxxxx.ip-5-x-x.eu (5.X.X.X): icmp_seq=4 ttl=53 time=22.6 ms
    ^C
    --- lecrabeinfo.duckdns.org ping statistics ---
    4 packets transmitted, 4 received, 0% packet loss, time 7ms
    rtt min/avg/max/mdev = 19.931/20.800/22.551/1.034 ms
Étape 3 terminée : votre serveur est maintenant accessible via un nom d’hôte !

Liens utiles

247 utilisateurs actifs