feigned

Vérifier l’état de santé de son disque dur sur Windows

Le disque dur est sans doute l’un des composants les plus importants de votre système : c’est lui qui contient le système d’exploitation, tous vos programmes, vos jeux vidéo, et surtout… vos fichiers personnels (documents, images, musique, vidéos…).

Mais c’est aussi l’un des composants les plus fragiles ! Sa durée de vie est de 5 ans en moyenne et il n’est pas rare qu’il rende l’âme bien avant. C’est pourquoi il est important de surveiller son état de santé afin de prévenir de l’imminence d’une défaillance matérielle.

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment vérifier l’état de santé de son disque dur sur Windows.

Utilisateurs de Linux ? Suivez ce tutoriel : vérifier l’état de santé de son disque dur sur Linux.

Vérifier l’état de santé de son disque dur

Avant de commencer, on va d’abord vérifier que S.M.A.R.T est bien activé sur notre disque dur.

S.M.A.R.T est une technologie disponible sur tous les disques durs et qui permet de collecter en permanence des informations sur la santé du disque dur : taux d’erreur en lecture, taux d’erreur d’accès aux têtes, température, nombre de secteurs ré-allouées, secteurs défectueux, etc. Un disque dur peut avoir plus de 30 attributs qui permettent d’évaluer son état.

D’une manière générale, S.M.A.R.T est activé par défaut mais ça ne coûte rien d’aller vérifier :

Activer S.M.A.R.T sur un disque dur


Pour lire les données S.M.A.R.T. d’un disque dur sur Windows, nous pouvons utiliser soit la commande WMIC ou bien un logiciel tiers comme CrystalDiskInfo ou Hard Disk Sentinel.

Avec WMIC

Pour vérifier l’état de santé d’un disque dur, vous pouvez utiliser la commande WMIC (Windows Management Instrumentation Command-line) intégrée à Windows :

  1. Ouvrez une invite de commandes en tant qu’admin.
  2. Saisissez la commande suivante :
    wmic diskdrive get status, model, size, mediatype
  3. Consultez le résultat de la commande. Si votre disque dur est en bonne santé, vous devriez avoir le message « Status: OK ».
Félicitations ! Vous avez vérifier l’état de santé de votre disque dur avec la commande WMIC. 👍

Bon, vous l’aurez sans doute remarqué : cette méthode est ultra-simple mais aussi ultra-limitée.

Elle permet seulement de vérifier si les valeurs actuelles des attributs de S.M.A.R.T. du disque dur ne dépassent pas les seuils d’alerte définis par le fabricant du disque dur… Par exemple, vous pouvez avoir 5 secteurs défectueux mais si le seuil d’alerte est de 100 secteurs défectueux, la commande affichera quand même « Status: OK ».

WMIC ne nous dit pas si des erreurs ou des problèmes ont déjà été détectés et si un disque dur se dégrade petit à petit.

Pour avoir plus d’informations sur l’état de santé d’un disque dur, il faut se tourner vers des logiciels tiers comme CrystalDiskInfo ou Hard Disk Sentinel.

Ces logiciels permettent de suivre la dégradation du disque dur grâce à une détection des erreurs et des problèmes en temps réel, que ce soit pour les disques durs, les SSD, les SSHD…

On est alerté dès qu’un problème apparaît, même le plus mineur, comme un nouveau secteur défectueux.  Dans la plupart des cas, un problème mineur n’est pas critique, mais cela implique de surveiller plus attentivement son disque dur. Cela permet aussi de se préparer à un éventuel crash, en faisant par exemple une sauvegarde de ses fichiers personnels, considérer à un remplacement du disque dur, effectuer des tests pour révéler et corriger des problèmes… Le but étant de ne pas être pris au dépourvu à devoir acheter en urgence un nouveau disque dur et éviter de se retrouver sans rien du jour au lendemain.

Avec CrystalDiskInfo

CrystalDiskInfo est un logiciel gratuit qui permet de vérifier le bon fonctionnement de ses disques durs en consultant les données S.M.A.R.T..

Il possède des fonctionnalités intéressantes :

  • Informations générales sur les disques durs : firmware, interface, caractéristiques…
  • Données S.M.A.R.T.
  • Contrôle des paramètres AAM (Automatic Acoustic Management) et APM (Advanced Power Management)
  • Surveillance de la température
  • Alerte e-mail en cas de dépassement de seuils de tolérance
  • Supporte quelques disques durs USB

Pour utiliser CrystalDiskInfo, c’est très simple :

  1. Téléchargez puis installez CrystalDiskInfo.
  2. Exécutez le logiciel.
  3. Vérifiez l’état de santé de votre disque dur. Dans la capture ci-dessus, tout est OK : le disque dur est dans un état « Correct ».
  4. Laissez tourner CrystalDiskInfo en tâche de fond, vous serez alors alerté dès que le logiciel détecte une anomalie sur vos disques durs.
  5. Activez les options Mettre en barre des tâches et Démarrer avec Windows depuis le menu Fonctions afin que CrystalDiskInfo se lance automatiquement au démarrage de Windows.
Félicitations ! Vous avez vérifié l’état de santé de votre disque dur avec CrystalDiskInfo. 👍

Si CrystalDiskInfo est un logiciel solide pour surveiller l’état de santé de son disque dur, vous pouvez aller plus loin et vous tourner vers un logiciel payant comme Hard Disk Sentinel qui possède des fonctionnalités plus avancées et est sans doute plus efficace encore.

Avec Hard Disk Sentinel

Hard Disk Sentinel est un logiciel payant qui permet de surveiller l’état de santé de ses disque dur en temps réel.

Il  est disponible au prix de 18 € en version Standard et 33,60 € en version Pro.

Quels sont les avantages de Hard Disk Sentinel par rapport aux autres logiciels de diagnostic de disque dur ?

De base, tous les logiciels de diagnostic de disque dur se basent sur les valeurs des attributs de S.M.A.R.T. pour déterminer l’état de santé d’un disque dur, valeurs récoltées par différents capteurs à l’intérieur du disque dur (à la fois les valeurs en cours et celles mesurées depuis toujours).

La différence réside dans la manière dont ces logiciels interprètent ces valeurs.

Chaque logiciel détermine la santé d’un disque dur à sa façon selon les valeurs des attributs de S.M.A.R.T.. La plupart des logiciels ne font que comparer les champs « valeur en cours » et « seuil de tolérance » pour déterminer une valeur de santé (exprimée en % sur une échelle de 0 à 100).

Par exemple, un logiciel peut estimer que votre disque dur est sain à 90% s’il détecte que vous avez 10 secteurs défectueux sur les 200 autorisés par le fabricant du disque dur. Malheureusement, cette manière de faire n’est pas la plus fiable. Cela ne fait que comparer de façon brute deux valeurs, cela ne permet pas de savoir le nombre réel de problèmes. Hard Disk Sentinel – pour ne citer que lui – nous informe des types de problèmes qui ont été détectés (avec du texte et pas simplement avec des chiffres) et pourquoi il évalue la santé à 100%, 94% ou 60%.

Hard Disk Sentinel permet de faire des tests approfondis, de façon bien plus efficace que le chkdsk de Windows qui ne vérifie que l’état de la partition. Des partitions peuvent être endommagés sur des disques durs en parfait état de fonctionnement et parfois des disques durs défectueux peuvent avoir des partitions en « bon » état… jusqu’à ce que vous perdiez vos données.

Hard Disk Sentinel permet également de vérifier et de corriger d’autres facteurs qui ne sont pas liés directement aux disques durs et à leurs problèmes habituels (par exemple les secteurs défectueux) mais des problèmes liés à l’environnement système : problèmes au niveau de l’alimentation, problèmes de communication (ex. : câble défectueux)problèmes de compatibilité

Enfin, le point fort de Hard Disk Sentinel est qu’il nous alerte dès qu’un problème (même le plus mineur) a été détecté. On peut aussi le paramétrer pour qu’il nous envoie un mail en cas de surchauffe d’un disque dur, pour qu’il effectue une sauvegarde automatique de nos fichiers personnels s’il détecte des problèmes particuliers….

Ce serait trop long de vous présenter toutes les fonctionnalités de Hard Disk Sentinel : si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire la FAQ ainsi que le manuel du logiciel qui sont très complets et très instructifs.


Pour utiliser Hard Disk Sentinel, c’est on ne peut plus simple :

  1. Achetez une licence de Hard Disk Sentinel puis installez-le.
  2. Laissez-le tourner en tâche de fond, et voilà ! Si un problème est détecté, vous serez alerté dans la seconde.
  3. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter le manuel qui est très bien fait.
Félicitations ! Vous avez vérifié l’état de santé de votre disque dur avec Hard Disk Sentinel. Mieux encore, vous surveillez son état en temps réel ! 👍

Pourquoi vérifier l’état de santé d’un disque dur ?

Comme dit en introduction, le disque dur est un des composants les plus fragiles de l’ordinateur. Sa durée de vie est de 5 ans en moyenne et il n’est pas rare qu’il rende l’âme bien avant.

Taux de survie des disques durs au cours des 4 premières années – Source : Backblaze.com

Imaginez un seul instant vous perdiez tous vos fichiers personnels suite à un crash de votre disque dur.

Pour éviter une telle catastrophe, la première chose à faire et la plus connue est de programmer des sauvegardes régulières de vos fichiers personnels sur un disque dur externe ou un clé USB. Windows proposent d’ailleurs deux solutions de sauvegarde pour vous aider à garder vos fichiers à l’abri : l’Historique des fichiers et la Sauvegarde Windows.

Pour aller plus loin, il est important de vérifier directement l’état de santé de son disque dur pour se prémunir d’un crash imminent et ainsi ne pas être pris au dépourvu.

Car après un crash brutal de votre disque dur et même si vous aviez pensé à faire une sauvegarde de vos fichiers personnels quelques jours auparavant, vous allez devoir : commander un nouveau disque dur, attendre de le recevoir, l’installer dans votre PC, ré-installer Windows puis tous vos programmes, reconfigurer vos préférences, etc, etc. Une perte de temps qui peut être grave, surtout si vous utilisez votre PC dans un cadre professionnel.

C’est pour cela que surveiller l’état de santé de son disque dur est indispensable et doit être une de vos priorités.

N’existe-t-il pas déjà des systèmes de protection qui équipent déjà mon disque dur et qui le protègent ?

Oui bien sûr et heureusement !

Il est possible que certains zones du disque dur ne soient plus lisibles ou inscriptibles à cause d’un dommage quelconque : une saleté qui s’est incrustée, choc, vibration… Dans ce cas, le disque dur marque cette zone comme mauvaise et ne l’utilisera plus jamais pour des opérations d’écriture ou de lecture.

Si cette zone contenait déjà des données, le disque dur essaie de lire et de copier ces données vers une zone spéciale de rechange, réservée à la ré-allocation des secteurs défectueux. Une fois ce processus terminé, toutes les tentatives d’accès vers l’ancienne zone seront redirigées vers la zone de rechange.

La zone originale (celle qui est défaillante) du disque dur ne sera plus jamais accessible même après un reformatage complet.

Le disque dur a l’air de gérer les zones défectueuses tout seul. Pourquoi aurais-je besoin de consulter son état de santé ?

Cela semble suffisant en effet mais le problème est que l’utilisateur n’est jamais alerté de quoique ce soit au sujet de l’état de santé de son disque dur qui décroit lentement, jusqu’à ce qu’il devienne inutilisable et que les données soient irrécupérables.

Il est préférable de connaitre la situation et agir en conséquence !

Il y a aussi d’autres problèmes qui peuvent dégrader l’état de santé du disque dur sans que celui-ci puisse agir : température trop haute, puissance d’alimentation incorrecte, chocs mécaniques, vibrations… Tout ceci peut sérieusement endommager le disque dur.

Comment connaître l’état de santé de mon disque dur ?

Pour connaître l’état de santé d’un disque dur, il existe la technologie S.M.A.R.T. (Self Monitoring Analysis and Reporting Technology) qui équipe la quasi totalité des disques durs.

Activer S.M.A.R.T sur un disque dur

Ce n’est pas vraiment un standard, étant donné que les attributs pour déterminer l’état de santé d’un disque dur peuvent être différents d’un fabricant à l’autre.

Si S.M.A.R.T. détecte des erreurs, il faut ne faut tarder à mettre les données de son disque dur en lieu sûr car visiblement, celui-ci rencontre des difficultés et peut tomber en panne d’un moment à l’autre. S.M.A.R.T., c’est donc le système de surveillance du disque dur. Il va nous permettre d’anticiper une défaillance future du disque dur et de prendre les mesures qui s’imposent.

Comment consulter les données de S.M.A.R.T de mon disque dur ?

Il faut passer par des logiciels tiers qui permettent de consulter les données S.M.A.R.T de nos disques durs en temps réel, directement depuis le système d’exploitation.

Ces logiciels fournissent également des fonctionnalités et des informations avancées pour contrôler l’état de ses disques durs. Un gage de sérénité.

Vous trouverez de plus amples informations sur WMIC, CrystalDiskInfo et Hard Disk Sentinel plus haut.

Windows nous alerte déjà quand le disque dur est défectueux, pourquoi avoir besoin d’un programme supplémentaire ?

Windows affiche en effet un avertissement quand le seuil de niveau d’erreur (qui a été défini par le fabricant du disque dur) a été atteint par un attribut dans le système de surveillance S.M.A.R.T..

Par exemple, si le nombre de secteurs défectueux est élevé et qu’il dépasse le seuil défini par le fabricant du disque dur, Windows peut afficher la notification.

C’est le même genre de notification qui s’affiche dans le BIOS, avant que Windows ne démarre :

On aurait tendance à penser que c’est suffisant mais malheureusement cette approche a ses limites :

  • Avant d’arriver jusqu’à ce point (qui s’affiche quand un seuil vraiment critique a été atteint, seuil défini par le fabricant), plusieurs secteurs du disque dur auront peut-être déjà été touchés, incluant des pertes de données, sans que vous n’ayez été tenu au courant de la situation.
  • Arrivé à ce point, il est peut-être déjà trop tard : certains fichiers et dossiers peuvent être illisibles, inaccessibles, et votre système peut lui devenir complètement instable (Windows qui ne démarre plus, écrans bleus…). Mais réjouissez-vous quand même : c’est une chance de voir ce message ! Il arrive que des disques durs n’arrivent jamais jusqu’à ce point, ils crashent complètement avant. Et là, ce ne sont pas seulement quelques fichiers ou dossiers qui sont inaccessibles mais toutes les données du disque dur.
  • Sur des configurations spéciales (contrôleur RAID, mode AHCI…), ces notifications peuvent ne jamais apparaître. C’est également le cas pour beaucoup de disques durs externes (clé USB, eSATA). Windows n’étant pas en mesure de détecter le statut actuel du disque dur, il n’affichera jamais de messages d’avertissement (même pour un disque dur qui est sur le point de crasher).
  • Nous n’avons aucune information sur quand et quel genre de problème a été détecté et quelles solutions apportées pour le résoudre.

C’est pour combler ces lacunes qu’un logiciels indépendant est nécessaire pour surveiller efficacement l’état de santé de ses disques durs.

Quel logiciel de diagnostic de disque dur choisir ?

Il en existe des gratuits et des payants.

Parmi les gratuits, CrystalDiskInfo est le plus populaire. Il y a également HDD Guardian qui mérite le coup d’œil.

Parmi les payants, Hard Disk Sentinel et WindowSMART sont les plus réputés.

Si vous tenez plus que tout à vos données et que vous avez des documents ultra-sensibles qu’il ne faut surtout pas perdre, je vous recommande fortement de vous tourner vers un logiciel payant, qui possède des fonctionnalités avancées.

Conclusion

J’espère que cet article vous aura permis de prendre conscience de l’importance qu’il y a de surveiller en permanence l’état de santé de ses disques durs.

Il est trop risquer de s’appuyer uniquement sur les outils intégrés dans le système d’exploitation ou dans la carte mère qui ne font que nous alerter quand un seuil critique a été atteint.

Entre temps, notre disque dur était progressivement en train de rendre l’âme, sans qu’on ait été tenu au courant de quoique ce soit, avec le risque que des fichiers et dossiers ne soient plus du tout accessibles.

Pour ma part, utilisant mon PC portable à titre personnel ET professionnel, je ne peux pas me permettre de me passer d’un logiciel de surveillance de disque dur.

Je vous invite à faire de même !

Liens utiles