Les caractéristiques des processeurs Ivy Bridge

4.6K vues
Les caractéristiques des processeurs Ivy Bridge
Très utile

Par Le Crabe

Le

Mis à jour le

4.6K vues

5 commentaires

Sortis en avril 2012, les processeurs Ivy Bridge représentent la troisième génération des processeurs Intel Core. Ils succèdent aux processeurs de 2nd génération « Sandy Bridge » et aux processeurs de 1ère génération « Nehalem ». Les processeurs Core « Ivy Bridge » sont des processeurs très performants. Ils proposent des améliorations et des nouveautés intéressante par rapport à ceux des générations précédentes. Avant la sortie de la 4ème génération « Haswell», le Crabe vous propose un récapitulatif des caractéristiques des processeurs Ivy Bridge. Celui-ci vous permettra de comprendre les évolutions récentes des processeurs Core et celles possibles dans le futur.

Le Crabe vous a aidé ? Aidez-le en retour en désactivant votre bloqueur de publicité !

(merci pour le coup de pince)

Le changement le plus important des processeurs Ivy Bridge par rapport à ceux de l’ancienne génération est la finesse de gravure. Les derniers processeurs Core d’Intel sont maintenant gravés en 22nm (32nm pour « Sandy Bridge » et 45nm pour « Nehalem », les générations précédentes des processeurs Core). Quels sont les bénéfices de cette réduction de la finesse de gravure ? Une consommation réduite de 20% et des performances en hausse de 20% par rapport à la génération précédente.

evolution-processeur-intel-ivy-bridge

La finesse de gravure en 22nm est vraiment l’atout majeur des processeurs Core « Ivy Bridge ». Elle permet à Intel de proposer des processeurs Core plus performants et moins gourmands en ressources. Mais vous allez voir que ce n’est pas la seule nouveauté offerte par l’architecture « Ivy Bridge » !

Des modèles pour PC de bureau et mobile

Comme pour les générations précédentes, Intel va proposer plusieurs modèles de Core i3, Core i5 et Core i7, et encore des modèles différents selon qu’ils sont conçus pour les ordinateurs portables ou les ordinateurs de bureau.

Les versions pour portables sont plus lentes mais consomment moins d’énergie, ce qui leur permet de ne pas trop drainer les batteries des ordinateurs portables. Les processeurs de bureau ne sont pas confrontés à ces contraintes de taille et d’économie d’énergie, ils peuvent donc être plus rapides et offrir plus de fonctionnalités.

La consommation des processeurs

Les processeurs Ivy Bridge pour ordinateurs de bureau consomment tous 77 watts et proposent une fréquence de base d’au moins 3 GHz.

Les versions mobiles consomment 55 watts au maximum, certains modèles peuvent même descendre à 17 Watts ! Les ordinateurs équipés de ces versions consomment nettement moins d’énergie et ont une bien meilleure autonomie. Mais il y a un sacrifice à cette réduction d’énergie : lorsque les versions de 55 watts sont cadencées à 2.9GHz, les versions 17 watts fonctionnent quant à elles à une fréquence de 1,8 à 2 GHz – elles sont donc moins rapides.

Les performances des processeurs Ivy Bridge

Fréquence et Turbo Boost

Les fréquences de base pour les processeurs Ivy Bridge peuvent être trompeuses ! Comme les générations précédentes, tous les processeurs Core « Ivy Bridge » seront équipés de la technologie Turbo Boost – technologie intégrée qui permet d’accélérer la vitesse du processeur lorsqu’une application demande un maximum de performance.

Sur les processeurs de bureau, on peut gagner temporairement de 200 à 400 MHz de fréquence. Sur les processeurs mobiles, l’effet du Turbo Boost est plus important encore. Dans certains cas, les processeurs mobiles Ivy Bridge peuvent pousser un cœur à augmenter sa fréquence de plus d’1GHz. Ainsi, ces processeurs mobiles peuvent répondre à une demande de puissance assez importante !

architecture-ivy-bridge-processeur-intel-core

Nombre de cœurs et Hyper Threading

Tous les processeurs Core « Ivy Bridge » ont plusieurs cœurs. La quasi-totalité des processeurs mobile – que ce soit des Core i3, i5 ou i7 – ont deux cœurs : avoir moins de cœurs permet de diminuer la consommation d’énergie, élément primordial pour les ordinateurs portables. Seuls certains Core i7 mobiles ont 4 cœurs, ces versions étant destinées aux utilisateurs privilégiant les performances à l’autonomie de leur machine.

Les processeurs de bureau Core i5 et i7 ont tous quatre cœurs. Les Core i3 ont quant à eux deux cœurs.

Tous les processeurs mobiles Ivy Bridge utiliserent l’HyperThreading, ce qui permet à chaque cœur de traiter deux threads en même temps. Cela signifie qu’un processeur dual-core comme un Core i3 peut gérer jusqu’à quatre threads. Dans le « monde réel », cela permet au processeur de se montrer plus efficace dans les jeux vidéo, mais aussi pour les applications web, l’encodage vidéo, le traitement audio en temps réel…

Si vous souhaitez avoir une bonne autonomie sur votre PC portable, ne soyez pas rebuté par les faibles fréquences ou s’il n’y a que deux cœurs. Les processeurs Ivy Bridge font office de référence à l’heure actuelle : ils offrent les meilleures performances pour une consommation d’énergie mesurée. Du côté des ordinateurs de bureau, tous les processeurs Ivy Bridge ont quatre cœurs (sauf les Core i3 qui en ont deux), mais seuls les modèles Core i7 auront l’HyperThreading. Si vous jouez à jeux demandant beaucoup de puissance (Far Cry 3, Crysis 2) ou si vous faites du montage vidéo, de la modélisation 3D, les Core i7 de bureau restent le meilleur choix à l’heure actuelle.

ameliorations-3eme-generation-intel-core-ivy-bridge

Le processeur graphique intégré

Avec les processeurs Sandy Bridge, Intel n’avait fait qu’une bouchée d’AMD et de Nvidia en créant un contrôleur graphique juste à côté du processeur. Avec sa nouvelle architecture Ivy Bridge, Intel a fait un travail considérable pour améliorer ce processeur graphique intégré. Tous les processeurs Ivy Bridge prennent en charge DirectX 11 et OpenCL, sans avoir besoin d’un GPU séparé. L’IGP des processeurs Ivy Bridge est en effet suffisant pour la majorité des utilisateurs.

Doucement le Crabe ! Qu’est-ce que c’est que ce GPU et cet IGP ?

L’IGP signifie Integrated Graphics Processor, c’est-à-dire le processeur graphique intégré au processeur central – c’est le cas des processeurs Core d’Intel. L’IGP peut aussi être intégré directement sur la carte mère de l’ordinateur. Les processeurs graphiques IGP sont faciles à intégrer, consomment moins d’énergie mais sont moins performants que les processeurs graphiques standards, aussi appelés GPU.

Le GPU signifie Graphics Processing Unit, le processeur graphique présent sur une carte graphique dédiée. Il faut bien distinguer les cartes graphiques intégrées (les IGP) et les cartes graphiques dédiées (les GPU). En règle générale, le GPU est plus puissant que l’IGP. Sur les ordinateurs de bureau, le GPU est situé sur une carte graphique connectée à un port PCI Express ; sur les ordinateurs portables, le GPU est placé sur une interface graphique appelée MXM (Mobile PCI Express Module). Les GPU sont plus difficiles à intégrés sur un ordinateur portable que les IGP car ils prennent plus de place.

troisieme-generation-intel-core-processeur-graphisme-media

Les processeurs Ivy Bridge sont disponibles avec deux versions d’IGP. Certains processeurs intègrent la carte graphique intégrée HD 2500 et d’autres la HD 4000. La HD 2500 offre des performances à peu près comparables à la HD 3000 (processeur graphique intégré aux processeurs Sandy Bridge de génération précédente). La HD 4000 est 30% à 40% plus performante que la HD 3000 de génération précédente selon les benchmarks. Elle se paie même le luxe de battre à plate couture la Radeon HD 7450, une carte graphique dédiée bas de gamme !

Pour les jeux peu gourmands ou datant de quelques années, la HD 4000 est idéale pour jouer de manière confortable. Mais Nvidia n’est pas exclu pour autant du domaine graphique. Les joueurs exigeants qui veulent de hautes performances dans les jeux récents ont encore besoin d’un GPU. Et malgré ces bonnes performances, les cartes graphiques de moyenne gamme sont quand même au-dessus de la HD 4000.

Tous les processeurs Ivy Bridge mobiles sont livrés avec la HD 4000. Cela permet aux fabricants d’ordinateurs portables de l’utiliser comme un support graphique temporaire, qui permet d’augmenter l’autonomie de la batterie. En effet, comme la HD4000 est performante, les fabricants s’appuieront sur celle-ci pour permettre à l’utilisateur d’exécuter des tâches quotidiennes peu exigeantes. Et dès que l’utilisateur demandent plus de ressources graphiques, ils pourront passer à un GPU dédié (mais plus gourmands en batterie) pour les jeux ou du travail exigeant des hauts graphismes.

Du côté des ordinateurs de bureau, seuls les processeurs Core i7 et Core i5 (versions haut de gamme) ont la HD 4000, les autres processeurs utilisent tous des HD 2500.

Faut-il choisir un ordinateur avec une carte graphique dédiée ou se contenter de l’IGP intégré ? Si vous n’effectuez que des tâches quotidiennes et si ne faites au maximum que regarder des vidéos HD, vous pouvez vous contenter de la HD2500. Si vous être un joueur occasionnel, si vous jouez à des jeux peu gourmands et si vous faites un peu de travail graphique, il faut vous tourner vers la HD4000. Enfin, si vous êtes un gamer vous aurez par contre besoin d’un GPU dédié de Nvidia ou AMD. Je ne parle bien sûr pas des Ultrabooks, qui n’ont généralement pas assez d’espace pour un contrôleur graphique séparé.

Pour plus de détails sur les performances offertes par la HD4000, je vous invite à consulter le test réalisé Notebookcheck : Intel HD Graphics 4000 au banc d’essai.

Le support de l’USB 3.0

Qui dit nouvelle architecture, dit nouveau chipset ! Intel propose en effet la série 7 de ses chipsets et ces derniers apportent des évolutions appréciables : l’USB 3.0 natif sur toutes les cartes mères Ivy Bridge, le support du PCI Express 3.0, le Wireless Display (WiDi) – pour connecter son PC portable à sa TV sans-fil – et une amélioration des performances de Quick Sync.

usb-3.0-integre-intel-serie-7-chipset

Le support de l’USB 3.0 signifie que les fabricants d’ordinateurs utilisant des processeurs Ivy Bridge peuvent proposer gratuitement l’USB 3.0 avec le processeur. Pour rappel, l’USB 3.0 est environ dix fois plus rapide que l’USB 2.0, ce qui rend le beaucoup plus efficace à l’heure d’aujourd’hui où les périphériques de stockage externes sont de plus en plus volumineux (plusieurs tera-octets), pour l’enregistrement de vidéos en HD ou encore pour la synchronisation de médias (vidéos, images…) avec nos smartphones et nos tablettes.

Qu’en est-il de Thunderbolt ? Thunderbolt est un format de connexion développé conjointement par Intel et Apple destiné aux connexions haut débit avec des écrans haute résolution, des périphériques de stockage, etc. Thunderbold offre des performances ultra-rapides autour d’un port unique et compact. Cependant, malgré le fait qu’Intel a la main dans son développement, les puces Ivy Bridge n’offrent aucun support avec Thunderbolt (mais les fabricants d’ordinateurs seront toujours en mesure de le mettre en option). Les Mac d’Apple continueront probablement à utiliser Thunderbolt, mais on ne sait toujours pas combien d’ordinateurs adopteront cette technologie dans le futur…

thunderbolt-logo

Pour plus d’informations sur la technologie Thunderbold, vous pouvez consulter la page d’informations sur le site officiel d’Apple.

En tout cas, le support natif de l’USB 3.0 par les processeurs Ivy Bridge signifie que l’USB 3.0 va devenir omniprésent et va finir par s’imposer dans les foyers comme la nouvelle interface d’échange, comme l’USB 2.0 l’a été dans la dernière décennie.

Haswell : le successeur de l’Ivy Bridge

L’architecture Haswell sera le successeur de l’actuelle Ivy Bridge. Peu d’informations sont à l’heure actuelle disponibles sur ces nouveaux processeurs qui devraient être disponibles au cours du troisième trimestre 2013.

Parmi les nouveautés attendues, on peut s’attendre d’après les rumeurs à :

  • Un nouveau processeur graphique qui connaitra trois déclinaisons : GT1, GT2 et GT3. Toutes supporteront DirectX 11.1, OpenGL 4.0 et OpenCL 1.2 ;
  • Un gain de 10% sur la partie processeur ;
  • Un gain de 20% sur la partie graphique embarquée.

Dès que le Crabe aura plus de détails sur les processeurs Haswell, il vous en fera part !

En attendant la sortie de Haswell, et plus d’un an après le lancement de la microarchitecture Ivy Bridge, Intel devrait vraisemblablement lancer les variantes Extreme de ses processeurs : les Ivy Bridge-E. Ce sont des versions très hauts de gamme qui peuvent proposer jusqu’à 6 cœurs comme le Core i7-4960X. Ses caractéristiques sont à couper le souffle : 3,6 GHz, Turbo Boost à 4,0 GHz, 15 Mo de mémoire cache de troisième niveau 😀

logo-intel-core-i7-extreme-ivy-bridge-e

Le mot de la finJ’espère que ce petit guide vous aura été utile pour bien comprendre les caractéristiques des actuels processeurs Core « Ivy Bridge ». Il est important de comprendre comment évolue un processeur pour mieux anticiper ses achats et savoir si vous préférez attendre ou non une prochaine génération de processeurs qui saura peut-être mieux répondre à vos besoins 🙂

Sources : Digital Trends, Notebookcheck, Journaldugeek

Partagez cet article !
A voir également sur le forum
Besoin d'aide ?

Malgré la lecture de l'article « Les caractéristiques des processeurs Ivy Bridge », vous avez encore des questions qui vous trottent dans la tête ? Vous avez toujours les mêmes problèmes qu'au départ ? Vous êtes bloqués et vous ne savez plus quoi faire ?

Faites appel à la communauté du Crabe en posant votre question sur le forum !

Poser ma question sur le forum

5 commentaires
A lire avant de laisser un commentaire !

Depuis l'ouverture du forum d'aide, les commentaires ne sont plus destinés à recevoir des demandes d'aide. Ils sont désormais là pour recueillir vos remarques sur le contenu de l'article, suggérer des améliorations, donner votre avis sur l'efficacité des solutions proposées...

Bref, vous l'aurez compris, si vous avez besoin d'une assistance : posez votre question sur le forum d'aide ! 😉

  • J’ai un i5 4690K ainsi qu’une Nvidia GTX 960 , ma question est simple , quel est l’intérêt d’avoir un chipset graphique sur le proc lorsqu’on a un GPU ? Consomme t il pour rien? et enfin , peut on utiliser le chipset intel lorsque l’on est sur le bureau et le GPU nVidia lorsque l’on joue ? (comme les systèmes optimus ou autres )

    • Salut Antho, l’intérêt d’avoir un chipset graphique en plus d’une carte graphique dédiée est de permettre de soulager ta carte graphique qui utilise pas mal de ressources. Quand tu effectues des tâches basiques comme regarder une vidéo sur internet, faire des tâches bureautiques, un chipset graphique Intel est largement suffisant… Dès que tu as besoin de plus de ressources, notamment dans les jeux vidéo, c’est ta carte graphique dédiée Nvida qui prend le relais.

      Avec Nvidia et sa technologie Optimus, le basculement entre chipset Intel et carte graphique se fait de façon automatique : http://www.nvidia.fr/object/optimus_technology_fr.html

      En espérant avec été clair 🙂

  • Oui!, merci à vous cela permet à tout le monde de voir la
    complexité dans le domaine des processeurs et la qualité des produits
    félicitations pour votre article il est vraiment professionnel.

    très bien détailler, explications agréables à lire sur ordinateur .

    c’est formidable .

    à bientôt sur votre site.

  • C’est plutôt super bien expliqué, mes respects!

  • Merci pour ces éclaircissement car tout est expliqué pour le néophyte. Merci pour tout et bonne continuation. Vos articles sont très bien rédigés.